Ce qu'il va se passer en Premier League cette saison

le
0
Ce qu'il va se passer en Premier League cette saison
Ce qu'il va se passer en Premier League cette saison

Trois mois qu'on l'attendait, la Premier League est de retour. Il n'y a qu'à regarder le tableau pour saliver : Klopp, Mourinho, Dja Djédjé, Puel et même Rolland Courbis derrière son micro. Alors, qu'est-ce qu'il va se passer ? Comment ? Avec qui ? Pourquoi ? Éléments de réponses entre les mois.

Août

Putain, ça y est. On les attendait, ils sont là : Rolland Courbis, Frank Leboeuf, Emmanuel Petit. Il ne manque que Daniel Lauclair et on serait bon. Sur le plateau de SFR Sport, c'est déjà le feu alors que Stéphane Guy se console devant l'élimination précoce de Christophe Lemaitre lors des séries du 100m à Rio. La raison ? Un faux-départ construit sur la déconcentration causée par un Mahiedine Mekhissi qui s'amuse avec une mascotte. Rageant. Sur le terrain, Manchester City lance alors sa saison contre Sunderland. L'Etihad Stadium est bondé, c'est la fête. Un peu trop. Car Samir Nasri, posé en tribunes, décide de s'allumer un pur aux côtés d'un Yahiaoui déchaîné. On comprend enfin le secret des yeux exorbités de David Moyes. La science est heureuse.

Septembre

On pense au début à une journée de championnat comme une autre. Mais l'histoire ne choisit pas toujours ses acteurs. 25 septembre, le Stade olympique : West Ham-Southampton. Claude Puel n'a pas craché sur son style et débarque sur Londres avec un trois pièces parfait et une paire de mocassins serrée au pied. Seule faute de goût, la décision de gominer ses poivre et sel. Un truc plus proche de Danny Trejo que de Lucas Deaux. Lorsqu'il sort du tunnel, Puel est dévisagé par Bilić qui laisse alors les choses se faire. Jusqu'à cette action de la 79e minute où Southampton ouvre le score grâce à l'inévitable Grégoire Puel, débarqué dans les dernières heures du mercato. Car l'entraîneur français trace alors sa ligne et s'écroule sous les yeux de son homologue. Bilić insiste, Puel a plongé, mais l'entraîneur de West Ham est expulsé. Laurent Blanc est vengé, putain.

Octobre

L'Angleterre se réveille sous le choc et dans un tollé général. Dans un entretien donné au Guardian, Pablo Iglesias fustige "ce sport populaire qu'est le football devenu un outil marketing dégoulinant de l'argent palpée par des agents véreux et qui trompe l'amour sincère des supporters". Le nez sur son portable, Brice Dja Djédjé relève la tête et l'affirme sur l'honneur : il n'a rien compris. La BBC saute sur l'occasion et organise un débat entre Sam Allardyce, Iglesias et Sean Dyche, l'entraîneur de Burnley. Sur le papier, c'est beau. Dans la forme, c'est le…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant