Ce qu'il va se passer en Ligue 1 cette saison

le
0
Ce qu'il va se passer en Ligue 1 cette saison
Ce qu'il va se passer en Ligue 1 cette saison

Ca y est, c'est le retour du film le plus long de l'année. Pendant dix mois, la Ligue 1 va ambiancer nos soirées aussi sûrement qu'un Patrick Sebastien dans un bon jour. Parce qu'on aime rien tant que débarquer en terrain conquis, voici ce qu'il va se passer cette année. Attention, spoiler.

Août


Canal + lance sa saison avec une triplette Bastia/PSG, Bordeaux/Sainté, et Marseille/Toulouse en grande affiche du dimanche soir. Résultats ? La classique victoire de Paris (1-0, but de Kurzawa), deux 0-0 (côtes à 1,01) et un record déjà battu : avec 4,42/20, Marseille passe sous son propre 5,25 de janvier 2016. Une première douloureuse qui n'annonce rien de bon. Monaco et Saint-Etienne se font sortir par Villarreal et le Beitar, tandis que Paris gagne le championnat dès la 3e journée et une manita mise à Louis-II. Outré, Albert II, arrière-petit-fils de, fait tapis et Monaco déclare la guerre au Qatar. La guerre des boutons de manchettes.

Septembre


5e journée et déjà le premier Olympico de la saison. Le trouble est dans la tête de Passi, enfermé dans une série de quatre défaites. Après la poupée de Valbuena et les chèvres de toute l'équipe, le Vélodrome ne sait plus quoi inventer. Alors il chante à la gloire de Rekik en guise de contestation. " Karim Rekiki ! " Sauf que, évidemment, Gomis fait une Zeffane et claque son triplé. Le championnat est complètement relancé puisque, dans le même temps, le PSG s'est fait marcher dessus par Nicolas Seube à Michel-d'Ornano. Kombouaré exulte, mais c'est de courte durée : deux semaines plus tard, son En Avant subit les foudres de Sylvain Marveaux de retour en Bretagne et qui, lui aussi, aime manger froid. Et terminer à l'infirmerie, cela va de soi.

Octobre


Bordeaux, Marseille et Lille dans le même mois pour le PSG. Mais c'est bien l'AS Nancy-Lorraine de Benoit Pedretti qui pique le géant avec un but de Jordy dès la 9e minute. Putain d'éternel recommencement. Et c'est Toulouse qui en profite. Revenu du Malawi où il était parti arranger cette histoire de famine, Pascal Dupraz ouvre Angers en deux au stade Jean-Bouin et prend la tête du classement. Seul, oui : 1. Pascal, 2. Paris,…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant