Ce qu'il faut savoir sur les primaires américaines avant le « Super Tuesday »

le
0
Le poids du "Super Tuesday" dans les primaires américaines.
Le poids du "Super Tuesday" dans les primaires américaines.

Douze Etats votent simultanément mardi, une étape clé du processus de désignation des futurs candidats démocrate et républicain pour la présidentielle de novembre.

C’est l’un des moments cruciaux du processus de désignation des candidats démocrate et républicain à l’élection présidentielle américaine de novembre, de l’homme ou la femme qui dirigera dans moins d’un an la première puissance mondiale. Etape clé des primaires américaines, le « Super Tuesday » rassemble, mardi 1er mars, douze Etats américains qui votent en même temps. Les résultats de cette journée pourraient donner une image beaucoup plus précise des futurs vainqueurs de la course à l’investiture. Voici quelques clés avant ce scrutin massif.

Quels Etats votent le 1er mars ? Des compétitions ont lieu dans chaque camp dans dix Etats : l’Alabama, l’Arkansas, la Géorgie, le Massachusetts, le Minnesota, l’Oklahoma, le Tennessee, le Texas, le Vermont et la Virginie. Chez les républicains, s’y ajoute l’Alaska. Chez les démocrates, le Colorado, mais aussi les Samoa américaines (territoire d’outre-mer) et les sympathisants du parti résidant à l’étranger.

Côté républicain : qui est encore en lice, qui est en tête ? Ils étaient douze au départ de la course, le 1er février avant le caucus de l’Iowa. Un mois après, ils ne sont désormais plus que cinq à briguer l’investiture du Grand Old Party : le milliardaire Donald Trump, favori des sondages, le neurochirurgien Ben Carson, l’ultraconservateur et sénateur du Texas Ted Cruz, le gouverneur de l’Ohio John Kasich, et le sénateur de Floride Marco Rubio.

Après quatre votes, Donald Trump est largement en tête avec 82 délégués (sur 12...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant