Ce qu'il faut retenir du Mondial des Bleues

le
0

Comme lors du précédent Euro, les Françaises ont échoué en quart de finale, cette fois-ci face à l'Allemagne. Cette Coupe du monde aura mis en évidence les forces et les faiblesses de cette équipe de France. On fait le bilan, calmement.

L'analyse définitive

Quatrième du Mondial 2011 et des JO de 2012, quart de finaliste de l'Euro 2013 et maintenant du Mondial 2015. Tout indique que cette équipe de France a régressé. Mais si l'on dépasse la sacro-sainte vision des résultats, la France a finalement progressé. Après un départ mitigé avec une victoire étriquée contre l'Angleterre et une défaite inquiétante contre la Colombie, la France a mis le bleu de chauffe et a démontré l'étendue de son potentiel. Solide, technique et rapide, la troupe de Philippe Bergeroo a confirmé son statut de 3ème nation mondiale au classement FIFA. Contrairement aux précédentes compétitions internationales, la France s'est appuyée cette fois-ci sur un véritable fond de jeu. Une importante possession de balle, une maîtrise technique évidente et une utilisation intensive des couloirs, à l'image des ailières Majri, Boulleau, Thomis et Houara qui ont toutes les quatre réalisées une belle compétition. Talentueuse et expérimentée, la France l'est, davantage que dans le passé. Malheureusement, le principal défaut de cette équipe reste, encore et toujours, le manque de réalisme. Et la défaite face à l'Allemagne en est le parfait exemple. Dominatrices, les Bleues avaient la main mise sur cette rencontre. Mais à force de vendanger les occasions de plier le match, la Mannschaft a profité d'un coup du sort pour punir la France. Pour poursuivre leur ascension, les Françaises vont devoir devenir de véritables tueuses. Sous peine d'être constamment exécutées par plus méchantes qu'elles.

Le match chef-d'œuvre : France 5-0 Mexique

Quatre jours après avoir été séchées par la Colombie (2-0), les filles de Philippe Bergeroo sont dans l'obligation de l'emporter pour se qualifier pour les huitièmes de finale du Mondial. Mais plus que la victoire, l'heure est venue de frapper un grand coup. Et il aura fallu une petite minute de jeu aux Bleues pour le faire. Quelques passes, une accélération d'Elodie "Bolt" Thomis et une tête de Marie-Laure Delie auront suffi à enclencher la furie française. Le reste du match est un massacre. La France est irrésistible et enchaîne les actions de grandes classes. Les Mexicaines sont dépassées, ça va beaucoup trop vite pour elles. Finalement, elles prendront quatre buts supplémentaires. 5-0, l'addition est salée. Avec cette violente manita, la confiance est retrouvée côté français. L'équipe…

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant