Ce qu'il faut retenir de la Süper Lig 2014/2015

le
0
Ce qu'il faut retenir de la Süper Lig 2014/2015
Ce qu'il faut retenir de la Süper Lig 2014/2015

Avec quatre clubs aux quatre premières places du championnat, Istanbul est toujours la capitale du football turc au terme d'une saison faite de suspense, d'entraîneurs limogés, de coups de fusils et de suspension.

La tête de classe

- - La Süper Lig exercice 2014/2015 s'est vite transformée en plan à trois stambouliote. Beşiktaş, Fenerbahçe et Galatasaray se sont tirés la bourre pendant 34 journées, s'échangeant la première place, à toi, à moi, à lui. Jusqu'à ce que Galatasaray mette un sérieux coup d'accélérateur en fin de saison pour griller ses deux rivaux sur la ligne d'arrivée. Résultat des courses : les Lions remportent leur 20ème titre de champion de Turquie (77 points), devant le dernier vainqueur Fenerbahçe (74 points) et Beşiktaş (69 points). Pourtant, Galatasaray a eu du mal à se lancer. Des résultats poussifs en championnat, calamiteux en Ligue des champions, ont eu raison de Cesare Prandelli, remplacé à l'automne par Hamza Hamzaoğlu sur le banc de touche. Six mois plus tard, l'ancienne star du club devient le premier Lion à remporter le championnat en tant que joueur et entraîneur.

Le tournant de la saison

Cinq petits mois en fonction, une Super Coupe perdue face à Fenerbahçe, un bilan catastrophique en C1 et une troisième place au classement. Merci et au revoir Cesare Prandelli. Bonjour Hamza Hamzaoğlu. L'arrivée de l'ancien milieu de terrain sur le banc de touche en décembre relance complètement Galatasaray. Emmenés par Wesley Sneijder à la passe et Burak Yilmaz à la finition, les Lions refont tranquillement leur retard au classement avant de croquer tout le monde dans le sprint final.

La révélation



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant