Ce qu'il faut retenir de la saison du RC Lens

le
0

Vaillants et combatifs, les Lensois n'ont pas réussi à déjouer les pronostics cette saison. La faute à un actionnaire absent, à un stade en réparation, à d'incessants conflits internes et à un effectif bien trop jeune pour espérer quoi que ce soit. Et pourtant, il y a eu de belles choses.

L'analyse définitive

Il y a des clubs pour lesquels tout est joué d'avance. Indéniablement, le RC Lens est de ceux-là. Jamais dans son histoire, le club n'a connu une saison aussi difficile que celle qui vient de s'écouler. Entre un actionnaire qui n'apporte pas les fonds nécessaires au bon fonctionnement du projet, un stade inaccessible pour cause de rénovation, un président qui a visiblement choisi de ne plus manger l'été dernier pour tenter de sauver son club et un effectif bien trop jeune pour prétendre à un rôle d'outsider, les Sang et Or ne pouvaient espérer beaucoup mieux que la relégation en mai 2015. Accrocheurs et courageux, le RC Lens n'aura fait illusion que quelques semaines avant de baisser complètement de rythme une fois l'hiver venu. Sans doute fragilisés par la situation interne, les hommes d'Antoine Kombouaré se sont même écroulés à partir de février, avec seulement sept points pris en quatorze matchs.

Le match chef-d'œuvre : Lyon 0-1 Lens

Troisième journée de Ligue 1 : le RC Lens vient d'entamer le championnat par deux défaites face à Saint-Étienne (0-1) et Nantes (1-0). Pas découragés, les Lensois débarquent à Lyon avec la ferme intention de prendre enfin leur premier point. Ils feront bien mieux : dans une rencontre serrée, et face à un OL pas encore rodé, Nomenjanahary fait la différence dès la 11e minute. Un avantage que le club Sang et Or conservera jusqu'à la fin du match. Lequel reste aujourd'hui encore l'un des rares exploits lensois cette saison.

Le tournant de la saison

La scène se passe le dimanche 2 novembre 2014 pour le compte de la 12e journée. Le RC Lens, qui reste sur une belle victoire à Toulouse (2-0), se rend au stade Vélodrome le moral gonflé à bloc. Pourtant, tout commence…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant