Ce qu'il faut retenir de la saison d'Évian Thonon Gaillard

le
0
Ce qu'il faut retenir de la saison d'Évian Thonon Gaillard
Ce qu'il faut retenir de la saison d'Évian Thonon Gaillard

La Haute-Savoie pensait passer à travers les mailles du filet, mais les faits sont là : la saison d'Évian était bien trop terne pour espérer rester dans l'élite. Dernier détenteur d'un ticket pour l'échelon inférieur, les Roses ont longtemps cru pouvoir se sortir d'affaire. Sauf que Reims est passé par là. Et ça fait mal, très mal.

L'analyse définitive

À force de jouer avec le feu, on finit par se brûler les doigts. Le raccourci est facile, mais il est malheureusement symptomatique des maux dont souffrait Évian Thonon Gaillard depuis maintenant trois saisons. Après une convaincante première saison dans l'élite en terminant neuvièmes, les joueurs de Pascal Dupraz ont baissé de rythme en 2012-2013 (16es), avant de se sauver lors de la dernière journée en 2013-2014, dans un match au couteau contre le FC Sochaux-Montbéliard du maître Renard. Et si Pascal Dupraz s'était senti touché dans son amour propre après une hype souhaitant une fin heureuse à la remontée folle des Lionceaux, le Haut-Savoyard de cœur n'a cette fois-ci rien pu faire devant une réalité comptable : Évian Thonon n'avait plus le niveau pour évoluer en Ligue 1. 37 points, 23 défaites, 63 buts encaissés. Pour le plus grand malheur des anciens actionnaires Zinédine Zidane, Bixente Lizarazu et Michel Denisot, l'année prochaine se fera en Ligue 2.

Le match chef-d'œuvre : ETG 3-0 FC Metz

Au soir de la neuvième journée, Évian Thonon Gaillard est dans une phase ascendante. Dix-huitième de Ligue 1, l'ETG vient d'enchaîner ses deux premiers succès de la saison contre Lens et Lorient. Avant de recevoir le FC Metz, surprenant cinquième, les hommes du père Dupraz aimeraient continuer sur leur lancée positive. Sur le papier, le onze savoyard laisse entrevoir un boulevard pour Daniel Wass dans l'organisation offensive. Auteur d'un but et une passe décisive en deux journées, Wass va remettre le couvert après le but contre son camp de Cheick Doucouré (62e). D'un penalty plein de sang-froid, le Danois assure aux siens une victoire nette et sans bavure (75e). Tellement nette que pour lustrer le tout, Gianni Bruno marque son premier – et dernier – but de la saison pour Évian. La seule chose à laquelle l'ETG n'avait sûrement pas pensé, c'est que le FC Metz allait finir en sa compagnie dans la charrette de la Ligue 2.

</div></br></br></img></img></br><br><p><a target="_blank" rel="canonical" class="lienExterne" href="http://www.sofoot.com/ce-qu-il-faut-retenir-de-la-saison-d-evian-thonon-gaillard-202512.html">Lire la suite de l'article sur SoFoot.com</a></p>
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant