Ce qu'il faut retenir de la Liga Sagres 2014/15

le
0

Benfica qui revalide son titre pour la première fois en 31 ans, Porto qui ne gagne rien pour la deuxième année de suite, Jorge Jesus et Lopetegui qui en viennent aux mains... Cette année, on ne s'est pas emmerdé au Portugal. Vivement 2015-2016.

L'analyse définitive


Cette année, Benfica a été aussi costaud au Portugal que naze à l'échelle européenne. Pour s'asseoir sur le trône, il fallait s'asseoir sur les genoux de Jorge Jesus et ses hommes, leaders ininterrompus de la cinquième à la dernière journée. Les chiffres sont affolants. 85 points en 34 journées, 27 victoires, 4 nuls et seulement 3 défaites. Un succès que les Lisboètes doivent au recrutement du Brésilien Jonas (dauphin de Jackson Martínez au classement des buteurs), mais aussi et surtout à leur entraîneur. En gagnant le championnat malgré les départs de cadres comme Oblak, Garay, Enzo Pérez, ou encore Rodrigo (pour ne citer qu'eux), Jorge Jesus a prouvé qu'il avait une capacité d'adaptation supérieure à Bear Grylls. D'ailleurs, c'est bien gentil de bouffer du serpent et des abeilles pour survivre, mais ce n'est rien à côté de gagner des matchs avec Eliseu en latéral gauche, Pizzi en 8, un Lima plus tordu que Cavani en méforme et ce fantôme d'André Almeida sur le terrain. Bref, le succès est d'autant plus beau que c'est la première fois que Benfica conserve son titre de champion en 31 ans. Et si les Aigles étaient repartis pour dominer le foot lusitanien ?

La révélation : Rúben Neves (FC Porto)


Porto n'a rien gagné pour la deuxième année de suite. Mais, pour la première fois depuis bien longtemps, il peut se vanter d'avoir formé un joueur dont on n'a pas fini de parler, Rúben Neves. À seulement 18 ans, le milieu polyvalent possède déjà quelques records à son actif. Buteur le plus jeune de l'histoire du championnat lusitanien à 17 ans et 155 jours, il a aussi retiré à Cristiano Ronaldo l'étiquette du plus jeune portugais à avoir fait ses débuts en Ligue des champions. Un monstre de précocité dans les chiffres, mais aussi sur le champ de bataille. Serein, intelligent et complet, Neves a toutes les qualités d'un joueur expérimenté et aucun défaut des jeunes de son âge. Autant de qualités qui lui valent d'être comparé à Busquets et d'être scruté par des écuries telles que…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant