Ce qu'il faut retenir de l'interview de Karim Benzema

le
0
Ce qu'il faut retenir de l'interview de Karim Benzema
Ce qu'il faut retenir de l'interview de Karim Benzema

Après un sujet sur la longévité de nos retraités, sur le rôle des régions pour les TER ou les modernisations de lycées, les avancées de l'enquête autour de Salah Abdeslam, Gilles Boulleau lance la tant teasée interview "sans esquive" de Karim Benzema, au sujet de l'affaire de chantage à la sextape de Mathieu Valbuena. Une interview qui laisse circonspect.

Vous avez raté l'infographie récapitulant l'affaire et vous n'auriez pas dû

Avant de lancer le magnéto de l'interview montée et enregistrée, Gilles Boulleau propose à ses téléspectateurs de comprendre un peu pourquoi un footballeur de l'équipe de France se retrouve dans les gros titres de son JT, pour une histoire de sextape. Pour TF1, à en croire leur infographie, toute la manigance serait donc drivée par des cols blancs, puisque tous les protagonistes de l'affaire sont représentés avec un costard-cravate, Benzema et Valbuena ayant même le privilège de voir leurs véritables têtes posées à l'encolure de la chemise. Les maîtres-chanteurs ont eux le droit à des attachés-case.

La phrase de l'interview

Interrogé sur les doutes émis par Mathieu Valbuena quant à la sincérité de son aide proposée à Clairefontaine (on ne propose pas son aide "pour des cacahuètes" dixit Valbuena), Karim Benzema se défend : "Au départ, il ne pensait pas ça. Après, il s'est fait retourner le cerveau avec toutes les interviews, tout ce qu'on a monté en place donc c'est facile. Mais le jour même, on n'a jamais parlé d'argent. Et ça, il peut le dire."

Le geste de l'interview

Interdit d'entrer en contact avec Mathieu Valbuena, le temps de l'instruction et de sa mise en examen, Karim Benzema profite de l'interview pour s'adresser pour la première fois au clan de Petit Vélo. Son regard décroche du beau Fred Callenge pour s'adresser directement, mais furtivement, à la victime de cette affaire de chantage à la sextape : "La seule chose que je regrette dans tout ça, c'est au téléphone, c'est avec mon ami d'enfance, d'avoir pris ça à la rigolade. C'est la seule chose. Et je peux m'en excuser pour lui, pour toute sa famille."

L'analyse définitive : Frank Leboeuf a peut-être trouvé son successeur dans le cinéma-jeu. Peut-être...

Expliquant les mots doux ("tarlouze", "il s'est pissé dessus") échangés au téléphone entre les deux Karim (Benzema et Zenati, l'ami d'enfance) à propos de la réaction de Petit Vélo lorsque Benzema pense lui apprendre l'existence de la sextape, l'avant-centre du Real Madrid démine et dédramatise : "Au téléphone, on déconne, on fait les acteurs un peu, on rigole parfois…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant