Ce qu'il faut retenir de l'intervention de Manuel Valls sur Europe 1

le
0
Manuel Valls était l'invité de La Matinale d'Europe 1.
Manuel Valls était l'invité de La Matinale d'Europe 1.

Le Premier ministre était l'invité de

La Matinale d'Europe 1. Pendant deux heures, il a balayé l'ensemble de l'actualité, évoquant les régionales, l'intervention contre Daech ou la prime de Noël. Il s'est même exprimé sur la situation de Karim Benzema. Tour d'horizon des déclarations de Manuel Valls.

Le FN trompe les Français

Le Front national "joue sur les peurs", a expliqué le Premier ministre sur Europe 1. Manuel Valls s'est "félicité" des prises de position contre le FN du quotidien La Voix du Nordet du patron du Medef Pierre Gattaz. Le FN est "un danger économique qui mettrait le pays par terre, qui ruinerait d'ailleurs ceux à qui le FN s'adresse, c'est-à-dire les retraités qui ont de petites pensions, les ouvriers, les jeunes qui voient leur avenir bouché", a-t-il affirmé. "C'est une menace économique. Le Front national n'aime pas la France, trompe les Français, y compris, nous le voyons bien, sur le terrorisme", a ajouté le chef du gouvernement. Le Front national "a voté contre la loi sur le renseignement (...), le Front national combat ce dispositif pour assurer davantage de sécurité sur les lignes aériennes, ce qu'on appelle le PNR", un fichier européen des données personnelles des voyageurs aériens bloqué depuis 2011 par le Parlement européen, a notamment rappelé le Premier ministre.

Donné en sensible progression dans les sondages, le parti de Marine Le Pen pourrait prendre deux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant