Ce qu'il faut retenir de l'intervention de François Hollande sur Canal+

le , mis à jour le
50
Ce qu'il faut retenir de l'intervention de François Hollande sur Canal+
Ce qu'il faut retenir de l'intervention de François Hollande sur Canal+

François Hollande s'est invité chez les Français à l'heure du brunch dimanche. A l'approche du troisième anniversaire de son élection, le président de la République a participé au «Supplément» de Canal +. Deux heures de direct dans une ambiance relativement décontractée -infotainment oblige- pour prendre les devants et faire des oeillades aux jeunes urbains, un public ciblé qui lui est plutôt favorable.

Le président de la République s'est attardé sur la situation économique du pays, promettant (une nouvelle fois) de ne «rien lâcher» sur le front du chômage. «Je me battrai pendant les deux années qui me restent pour atteindre l'objectif que j'ai fixé, la baisse du chômage», a-t-il promis. Et d'insister : «C'est la question majeure, je ne cesserai pas, jusqu'au bout, de faire des réformes pour qu'il y ait plus d'emplois».

Pas d'annonces, toutefois, excepté sur les «avantages» offerts aux petites entreprises qui prendront des «apprentis mineurs» et ne «paieront plus rien» sur ces emplois, à compter de la rentrée 2015 ou l'élargissement de la prime d'activité. François Hollande a plutôt assuré le service après-vente de mesures, évoquant notamment certaines dispositions de la loi Macron.

François Hollande a par ailleurs indiqué qu'il saisirait lui-même le Conseil constitutionnel du controversé projet de loi sur le renseignement. Une décision saluée à droite, comme à gauche, alors que de plus en de plus voix s'élevaient pour demander une telle saisine. «Cette loi est faite pour nous protéger, tous, et en même temps nous permettre d'être en liberté», a-t-il défendu.

Le chef de l'Etat est par ailleurs revenu sur la progression du Front national, appelant à se montrer offensif face à «la mystification» du parti de Marine Le Pen. «Ce n'est pas un parti républicain, c'est un parti dans la République. C'est pas la même chose», a-t-il par ailleurs tranché.

Une plaisanterie plus ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie le mardi 21 avr 2015 à 05:56

    et surtout du travail à tous ses citoyens c'est à dire leur rendre leur dignité

  • b.renie le mardi 21 avr 2015 à 05:55

    Un coup de com. Mai sil continue de favoriser son électorat à nos dépens. Donc pour ce qui est de remettre le pays en bonne condition Rien c'est la sieste. Il compte sur la baisse de l'énergie des taux d'intérêts et de l'euro pour soutenir une croissance calamiteuse. Don rien de changé mais la droite doit s'unir TOUTE ENTIERE si elle veut gagner en 2017 et après avoir gagné, pour faire accepter les réformes fondamentales que le pays doit faire pour retrouver sa place dans l'économie mondiale.

  • M7693081 le lundi 20 avr 2015 à 21:49

    .... Oui, 2400 et avec le suivant 3000 + ???? et 5 millions d'immigrés de plus ect.....!

  • NYORKER le lundi 20 avr 2015 à 20:18

    on vient de franchir les 2100 Milliards d'euros de dettes. Sarkozy les avait augmentées de 6 ou 700 Milliards en 5 ans, Hollande +400 Milliards en trois ans ! on terminera à 2400 à la fin de son quinquénat. Belle performance

  • NYORKER le lundi 20 avr 2015 à 20:09

    C''est pas ce qu'il le fera remonter dans les sondages cette opération de com , il est grillé il est grillé !!!

  • M4473836 le lundi 20 avr 2015 à 19:02

    on retient...bah rien comme d hab, contenu vide, une grosse bulle vide voila son projet

  • fortunos le lundi 20 avr 2015 à 18:50

    Excellente manip du renard Hollande,il a jete un gros nonos,en disant que la fille lepen deja empetrée avec les querelles de son vieux pere ressemblait a un trac du PC des années 70.Ca va occpuer les lepenistes,les neo nazes et les cocos et journaleux de droite qq jours ou semaine qui vont se jeter sur ce gros nonos!!!

  • caogan77 le lundi 20 avr 2015 à 17:13

    Rien ?

  • nicog le lundi 20 avr 2015 à 15:05

    Une méduse. Elle pompe l'eau, lui pompe l'air. Elle se laisse ballotter par les courants, lui aussi. Un jour le pétrole baisse (pas grâce à lui) et l'Eur baisse (pas grâce à lui) et bien il en profite, et il est content. Une méduse.

  • nicog le lundi 20 avr 2015 à 14:53

    "Ne rien lâcher", "ne rien faire" eut été plus juste. Voyons l'attitude des médias sur l'anniversaire des 3 ans de Hollande.