Ce qu'il faut retenir de Junior Malanda.

le
0
Ce qu'il faut retenir de Junior Malanda.
Ce qu'il faut retenir de Junior Malanda.

Samedi, Wolfsburg, la Bundesliga et le football belge n'ont pas joué. Mais ils ont perdus un des leurs : Junior Malanda, 20 ans, est mort dans un accident de voiture. En hommage, voici ce qu'il faut retenir de lui.

  • L'homme du week-end
    Avec Luiz Gustavo, il formait l'un des meilleurs duo de milieux axiaux de Bundesliga. À peine 20 ans, et déjà un registre de footballeur des plus complets : infatigable, prompt à casser les lignes et partir à l'abordage du but si nécessaire. Son arrivée en janvier 2014 (après six mois de prêt à Zulte Waregem, son précédent club) a offert une nouvelle dynamique au club. " Tout le monde l'aimait. Il était très agréable à côtoyer et avait une personnalité enjouée ", dit de lui Klaus Allofs. Et sur le terrain, il savait s'imposer. Avec Malanda, les Loups ont été capables d'accrocher la cinquième place à quelques points de la Ligue des Champions et d'être la seule alternative crédible au Bayern cette saison pour le Meisterschale. Même l'arrivée de Joshua Guilavogui n'a pas remis totalement en cause la présence régulière de Malanda dans le XI type. La raison en est simple : malgré son jeune âge, Junior ne lâchait pas grand chose sur le terrain, toujours motivé, toujours hargneux mais propre, culotté, jamais résigné. S'il n'était pas de l'aventure des Diables au Brésil – blessé au genou quelques semaines avant –, il pouvait déjà compter sur quinze sélections chez les Espoirs. Un bonhomme costaud.


  • L'équipe du week-end
    Le VfL Wolfsburg. Ses coéquipiers l'attendaient à l'aéroport, prêts à partir pour l'Afrique du Sud en stage de préparation, puisque l'Allemagne est en pause jusqu'à la fin du mois. Ses coéquipiers sont partis tout de même, dimanche, à 18 h. " Ce ne fut pas une décision facile mais nous pensons que c'est la bonne ", a expliqué Klaus Allofs, directeur sportif au VfL. Ils sont donc partis sans lui, mais pour lui. Allofs l'a confirmé : " Junior voulait le succès et c'est la dernière chose que l'on peut faire pour lui. " Wolfsburg a deux objectifs désormais pour rendre 2015 moins amer : finir le plus haut possible, et le faire en...





  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant