Ce qu'a dit Nicolas Sarkozy sur RTL !

le
0
Il y a un décalage entre la France médiatique qui me reproche d'en faire trop et le peuple de France qui me reproche de ne pas en avoir fait assez, a déclaré Nicolas Sarkozy.
Il y a un décalage entre la France médiatique qui me reproche d'en faire trop et le peuple de France qui me reproche de ne pas en avoir fait assez, a déclaré Nicolas Sarkozy.

Interrogé par Yves Calvi, Olivier Mazerolle et les auditeurs de RTL, Nicolas Sarkozy s'est livré à un discours de « politique générale ». Abordant à la fois son implication incompréhensible dans l'affaire Air Cocaïne, la vie à l'intérieur des Républicains, les relations de la France avec la Russie de Vladimir Poutine, la Syrie, la crise d'autorité que traverse le pouvoir actuel, les réformes qui semblent si difficiles à mener en France, les migrants, les élections départementales du mois prochain, le sentiment d'insécurité qui étreint les Français, les conflits sociaux à répétition, il a ciblé le gouvernement, le chef de l'État et distillé de nombreuses petites phrases.

Sur les affaires étrangères :

- « Al-Assad ne peut pas incarner l'avenir de son pays. »

- « La politique américaine au Moyen-Orient a été une succession d'erreurs. »

Sur le dossier Air Cocaïne :

- « Je veux savoir si les procédures ont été respectées et pourquoi le contribuable doit payer pour me surveiller. »

Sur l'économie et les problèmes sociaux :

- « Je pense que le lieu adéquat pour la négociation, c'est l'entreprise. Chacun doit donner son opinion. »

- « De Air France à Notre-Dame des Landes, il y a un problème. »

- « Je ne vois pas au nom de quoi on...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant