Ce qu'a dit John Galliano selon le couple agressé et des témoins

le
0
Le Figaro a eu accès aux procès-verbaux des agents du commissariat où ont été enregistrées les plaintes du couple agressé par le créateur britannique.

«Dirty jewish face, you should be dead !» : «Sale face de Juive, tu devrais être morte !» Les propos en anglais attribués au créateur de mode John Galliano à l'encontre de la cliente d'un bar parisien, jeudi dernier, sont extrêmement graves. La procédure diligentée par la police d'agglomération de la capitale contient de nombreux témoignages. Et les agents du commissariat qui ont traité l'affaire ont été surpris de voir l'intéressé libéré à peine une heure après les faits, sur ordre du parquet de Paris. Tout a commencé vers 21 heures à la terrasse du café La Perle, dans le IIIe arrondissement. Sans raison bien identifiée, le créateur, qui vit dans ce quartier du Marais, s'en serait pris à une femme, Géraldine Bloch, 35 ans. Après l'avoir traité de sale Juive, il l'aurait attrapée par les cheveux, puis s'en serait pris au compagnon de sa victime, Philippe Virgiti, 41 ans, réceptionniste d'origine asiatique. «Fucking asian bastard, i will kill you

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant