Ce prince saoudien va donner 32 milliards à des oeuvres de charité

le
0

VIDÉO - Le prince saoudien Al-Walid Ben Talal s'est engagé à verser l'intégralité de sa fortune, estimée à 32 milliards de dollars à sa fondation. Un geste qui fait suite à l'appel de Bill Gates aux milliardaires du monde entier.

«J'espère que ce don aidera à construire un monde meilleur de tolérance, d'acceptation, d'égalité et d'opportunité pour tous.» C'est par ces mots que le prince saoudien Al-Walid Ben Talal a annoncé cette semaine qu'il verserait l'intégralité de sa fortune, estimée à 32 milliards de dollars, à sa fondation Alwaleed Philantropies, lors d'une conférence de presse à Riyad. «Toute ma fortune m'a été donnée par Dieu et par ma grande nation. Cette fortune, je l'offre à l'humanité, et l'humanité n'a ni religion, ni race, ni sexe», a déclaré le prince, «cet engagement philanthropique va aider à jeter des ponts entre les cultures, développer les communautés, promouvoir les droits des femmes, aider les jeunes, fournir des secours en cas de catastrophes naturelles et créer un monde plus tolérant».

Un philanthrope reconnu

Membre de la famille royale saoudienne, neveu de l'actuel roi Salmane, le prince Al-Walid est surtout connu pour être un redoutable homme d'affaires. Via sa holding, la Kingdom Holding Compagny, il gère et fait fructifier sa fortune. Sa plus belle affaire fut notamment de rentrer au capital de la banque Citigroup et de multiplier son investissement par 38. Il est également le deuxième plus gros actionnaire d'Euro Disney et possède le palace parisien Georges V.

Le prince Al-Walid s'était déjà distingué pour sa philanthropie et sa vision occidentale dans une Arabie Saoudite wahhabite. Lors d'un reportage de l'émission Zone interdite en 2013, lui étant consacré, on découvrait que sa fondation distribuait quotidiennement des sommes d'argent liquide à des centaines de Saoudiens dans le besoin. Car si l'Arabie Saoudite est surtout connue pour ses milliardaires du pétrole et ses excès immobiliers, on estime que près de 6 millions de ses citoyens vivent sous le seuil de pauvreté.

«Giving Pledge»

Cette annonce du prince Al-Walid s'inscrit dans la campagne du «Giving Pledge» (littéralement «la promesse de donner») lancée par Bill Gates et Warren Buffet en 2010, afin de demander aux plus grosses fortunes mondiales de s'engager à donner 50% ou plus de leur fortune à des œuvres caritatives. Depuis lors, la liste des milliardaires répondant à cet appel n'a cessé de s'allonger. Comme en témoigne le site dédié à la campagne, ils sont actuellement 137 à y participer. Néanmoins le prince Al-Walid est le premier à promettre de verser l'intégralité de sa fortune à sa fondation. Son annonce a d'ailleurs été reprise par Bill Gates qui l'a personnellement félicité sur Twitter.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant