CE : Pour Sophie Duarte, le titre " n'est qu'une étape "

le
0
CE : Pour Sophie Duarte, le titre " n'est qu'une étape "
CE : Pour Sophie Duarte, le titre " n'est qu'une étape "

« La tactique définie avec mon entraîneur était d'attendre les 800 derniers mètres pour attaquer, mais j'ai décidé de m'adapter et d'attaquer à deux tours de la fin car les filles s'étaient essoufflées d'elles-mêmes en début de course a expliqué Sophie Duarte interrogée par la FFA. Et jusqu'au bout je n'ai pas cogité, car je savais que je pouvais aller au bout. J'avais confiance en mon tempo. Cela faisait deux mois et demi, depuis le début de la saison, que j'attendais de voir ce que je pouvais faire par rapport à des filles de ce niveau. Et je voulais absolument inscrire mon nom pour la première fois sur des tablettes. Mais ce n'est qu'une étape. Je suis une éternelle insatisfaite, c'est ça qui fait avancer. C'est le résultat de beaucoup de travail, de concessions, d'obstination. J'ai essayé de tout contrôler, les moindres détails en dehors de la course, pour ne pas être surprise. Je suis contente pour les gens qui me font confiance, mon entraîneur David Heath, mon groupe, mon copain, le club de Balma, la Fédé qui a réussi à instauré un esprit d'équipe. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant