« Ce ne sont pas des sous-Jeux »

le
0
« Ce ne sont pas des sous-Jeux »
« Ce ne sont pas des sous-Jeux »

Alors que le ministère de la Jeunesse et des Sports lance une campagne visant à mettre fin aux préjugés vis-à-vis du handisport, Patrick Kanner suivra serein mais avec vigilance l'organisation des Jeux paralympiques à Rio.

 

Le regard que le grand public porte sur les sportifs handicapés a-t-il évolué ?

PATRICK KANNER. Oui, nous avons dépassé ce regard de compassion, certainement respectable mais réducteur, notamment grâce aux Jeux paralympiques de Londres. Les pays anglo-saxons ont toujours été en avance en matière d'intégration. Dans ce domaine, le sport est un véritable vecteur, c'est pour cela que nous comptons sur un succès des Jeux paralympiques de Rio. Au travers de la campagne que nous lançons et que nous avons réalisée en collaboration avec le Comité paralympique, la Fédération handisport et la Fédération des sports adaptés, nous souhaitons énoncer les préjugés pour mieux les combattre.

 

Le fossé est-il encore important entre les sportifs valides et les handisports ?

Personnellement, lors de ma visite aux JO de Rio, j'ai noté un profond respect des valides pour les sportifs handicapés, pour les performances de ces sportifs dont certains deviennent des icônes. A la cérémonie des porte-drapeaux, Teddy Riner et Michael Jeremiasz étaient côte à côte, les mêmes primes seront attribuées aux médaillés (50 000 € pour l'or, 20 000 € pour l'argent, 13 000 € pour le bronze). On sait aussi que lors de l'attribution des Jeux de 2024, le dossier paralympique sera primordial. Les Jeux paralympiques ne sont pas des sous-Jeux.

 

Ces Jeux ont toutefois été menacés d'annulation pour des raisons budgétaires. Etes-vous inquiet quant à leur bonne tenue ?

On était inquiet pour les JO, la catastrophe annoncée n'a pas eu lieu. Le Brésil est un grand pays qui sait se mobiliser pour accueillir le monde sportif. Pour autant, personnellement, je reste attentif. Thierry Braillard puis Ségolène ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant