«Ce n'est pas en enlevant la nationalité qu'on combat le terrorisme», juge Hollande

le
11
«Ce n'est pas en enlevant la nationalité qu'on combat le terrorisme», juge Hollande
«Ce n'est pas en enlevant la nationalité qu'on combat le terrorisme», juge Hollande

Avant le conseil des ministres franco-allemand de jeudi à Metz, François Hollande a accordé une interview au journal allemand «Bild». Dans cet entretien, il aborde de nombreux sujets et affirme que les crises de migrants notamment l'ont rapproché d'Angela Merkel «sur le plan personnel, même si nous n'avons pas les mêmes sensibilités politiques».

Le président revient également sur l'échec du projet de révision constitutionnelle qu'il avait proposé notamment pour élargir la déchéance de nationalité aux Français condamnés pour terrorisme. «Il était un symbole, reconnaît-il. Comment admettre qu’un Français puisse tuer d’autres Français parce qu'ils sont français? Mais ce n’est pas en enlevant la nationalité que l’on peut combattre le terrorisme», estime-t-il.

Durant quatre mois, ce projet sur la déchéance de nationalité a occupé le débat en France. Il s'est soldé par un échec, que beaucoup assimilent à un échec personnel pour le chef de l'Etat qui avait lui-même fait cette proposition lors de son discours de Versailles le 16 novembre, trois jours après les attentats de Paris.

«L'Europe de la Défense est une priorité»

A «Bild», François Hollande déclare que «c’est en luttant contre les racines mêmes de la radicalisation et de la haine. Et c’est en menant des politiques coordonnées à l’échelle de l’Europe pour appréhender les individus qui veulent nous frapper.»

Selon lui «l'Europe doit assurer sa défense et s'organiser pour lutter contre le terrorisme. Mieux que nous l'avons fait jusqu'à présent». «L'Europe de la Défense est une priorité», martèle-t-il soulignant le «problème majeur de l'Europe : elle prend souvent trop de temps pour décider». Il s'en prend «au retard» dans les échanges d'informations entre service de sécurité nationaux. «C'est insupportable», dénonce-t-il.

François Hollande aborde également la montée des populistes en Europe. «Ce qu'il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 il y a 12 mois

    enfin une remarque de bon sens ! il était temps... Il serait en revanche plus utile de faire payer des impôts à tous ceux qui revendiquent la nationalité française en réclamant protection, éducation des enfants ...tout en vivant dans les paradis fiscaux !

  • charleco il y a 12 mois

    Capable de dire tout et son contraire. C'est un cauchemar, ce type.

  • bordo il y a 12 mois

    Ben alors pourquoi l'avoir proposé solennellement ?! Nous sommes vraiment dans l'enfumage et la communication de la part de personnes qui prennent les français pour des idiots.

  • ltondu il y a 12 mois

    Mais en cherchant la m. on la trouve ! Beaucoup travail au successeur de cet olibrius...

  • M7163258 il y a 12 mois

    place...Oui mais le symbolique a son importance ! Les français ne sont pas stupides, ils veulent la déchéance de nationalité parce qu'ils leurs semblent difficile d'admettre qu'une personne qui tue massivement des concitoyens, qui hait le pays et ses habitants puisse garder la même nationalité qu’eux, ils savent pertinemment que cela n'est pas une mesure dissuasive, mais les frondeurs et l'extrême gauche n'avaient que cet argument à la bouche et relayé massivement par les médias...

  • newwin il y a 12 mois

    a degager ce gars

  • JOG58 il y a 12 mois

    Comment les francais ont ils up elir un individual Aussie stupide qui des honored le pays. Un president qui tourne sa vente tous les 5 mm c'est tres grave, c'est meme dramatique

  • M898407 il y a 12 mois

    Quelle médiocrité chez cet individu....

  • boudet il y a 12 mois

    La photo date d'avant son interview car il n'avait pas retourné sa veste.

  • blackmax il y a 12 mois

    Bla bla ...