CE-La France sous surveillance, déficit à 3% en 2017

le
1

BRUXELLES, 25 février (Reuters) - La Commission européenne a annoncé mercredi qu'elle réévaluerait en mai la situation de la France, qui doit accroître ses efforts d'ici là, et a proposé de repousser à 2017 l'obligation de ramener son déficit public à 3% du produit intérieur brut. Le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, a par ailleurs annoncé qu'il n'y aurait pas d'ouverture de procédure pour déficit excessif envers l'Italie et la Belgique. Il a ajouté que la Commission demandait à la France d'effectuer un effort de redressement budgétaire cette année équivalent à 0,5 point de PIB, alors qu'elle n'en prévoit pour l'instant que 0,3, ce qui impose au pays des efforts supplémentaires. Si la France ne fait pas ces efforts, la procédure pour déficit excessif pourrait démarrer, a-t-il poursuivi. La France prévoit pour l'instant de réduire son déficit public à 4,1% du PIB fin 2015, après 4,4% estimé pour l'instant pour 2014, un chiffre qui devrait finalement être un peu meilleur. (Jean-Baptiste Vey à Paris, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le mercredi 25 fév 2015 à 17:44

    Sapin va nous réserver un de ses tours de passe-passe, et hop le tour est joué. S'il a besoin d'aide, qu'il demande aux Grecs, ce sont des champions du monde. Ils ont berné tout le monde pour entrer dans l'euro...

Partenaires Taux