« Ce chagrin est mieux perçu »

le
0

De Léo Ferré et son hommage à son chimpanzé Pépée à Jean-Pierre Hutin et le portrait de son berger allemand Mabrouk, chansons et récits regorgent de relations passionnelles entre hommes et bêtes. Un attachement que Claude Béata décrypte dans son livre « Au risque d'aimer »*.

 

Qu'est-ce qui rend si fort l'attachement entre le maître et son chien ?

CLAUDE BÉATA. Quand on vit avec un animal, on vit avec un individu qui entretient un rapport au monde. L'attachement est une fonction vitale, partagée par tous les mammifères. L'animal développe ce type de rapport avec le maître, dans lequel chacun se sent aimé. Un chien, c'est aussi une odeur, un contact, une présence qui comblent nos sens. Quand il disparaît, le monde se creuse de cette absence.

 

Est-il normal de se sentir plus triste pour la mort de son animal de compagnie que pour un parent, un ami ?

Ce qui crée l'intensité du deuil, c'est l'intensité du lien qui unissait la personne avec l'individu disparu. Aux Etats-Unis, 25 % des personnes qui ont perdu un animal consultent un psychologue. Dans le deuil d'un animal, comme dans tout deuil, on passe par différentes phases, de la sidération à la colère, puis à la résignation. Le deuil pathologique intervient quand on ne peut plus se sortir du souvenir de l'animal. L'inverse existe aussi : on a vu des chiens attendre des années à la gare leur maître disparu.

 

Comment s'en remettre ?

Aujourd'hui, les gens parlent plus volontiers de leur chagrin, c'est mieux perçu que par le passé. Certains ont besoin de s'exprimer, le plus souvent avec des proches qui ont connu la même souffrance. De plus en plus, les vétérinaires discutent aussi avec les maîtres, pas dans un but de psychologie humaine — ce n'est pas leur métier — mais pour protéger l'animal qui viendra ensuite. Si on ne fait pas son travail de deuil, on court le risque de prendre un chien ou un chat de remplacement, qui pourra souffrir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant