Cdiscount part à l'assaut du marché de la téléphonie mobile

le
0
Cdiscount part à l'assaut du marché de la téléphonie mobile
Cdiscount part à l'assaut du marché de la téléphonie mobile

La plateforme de commerce en ligne Cdiscount a présenté mardi une nouvelle offre de téléphonie mobile, sans engagement, à partir de 2 euros, pouvant monter jusqu'à 16 euros, qui se veut "la plus accessible du marché".Pour l'offre de base, Cdiscount mobile offrira à ses abonnés 200 minutes de communication, 200 SMS ou MMS ainsi que 200 megaoctets (Mo) d'internet mobile, a-t-il annoncé dans un communiqué.Une offre qui lui permet de venir en concurrence frontale avec le forfait à 2 euros de Free, qui avait aidé ce dernier à prendre pied sur le marché de la téléphone mobile.Le forfait de Cdiscount peut atteindre un maximum de 16 euros si le client décide de souscrire, en plus du service de base, à deux packs optionels. Ces suppléments à 7 euros chacun donnnent accès à 5 gigaoctets (Go) d'internet mobile d'une part, et aux appels, SMS et MMS illimités d'autre part. Ils sont "cumulables et modifiables à tout moment", précise le groupe.Le nouvel opérateur virtuel (MVNO), qui revendique 50% de part de marché sur les smartphones vendus sans abonnement, a signé pour cette offre un partenariat avec le groupe Euro-Information Telecom, qui regroupe plusieurs de ses concurrents, parmi lesquels NRJ Mobile ou Crédit Mutuel Mobile, et s'appuie sur les réseaux de trois des quatre principaux opérateurs (Orange, SFR et Bouygues Telecom).L'arrivée de Cdiscount se fait dans un contexte ultra-concurrentiel, où la guerre des prix semble avoir repris de plus belle entre les opérateurs, avec des offres toujours plus basses proposées par certaines marques.Après le lancement notamment par Red (SFR) et Sosh (Orange) de forfaits en promotion à à 10 euros par mois, incluant 5 Go et 10 Go de données respectivement, B&You (Bougues Telecom) a répliqué ce mardi avec une offre temporairement à 5 euros incluant 10 gigaoctets.En France, les MVNO, qui louent les réseaux d'autres opérateurs pour acheminer leurs appels, détiennent ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant