CCR : Les biotechnologies, un vrai secteur défensif

le
0

Depuis le début de la crise boursière, mi-juillet 2007, seules les biotechnologies résistent : en €, l’indice Nasdaq Biotech est en légère baisse, -1,9%, alors que dans le même temps le MSCI World Pharmaceuticals a corrigé de 21,9% et le MSCI World Index a chuté de 45,2%. Alors qu’historiquement, la volatilité 1 an du secteur était très supérieure à celle du S&P 500, depuis les courbes se sont croisées illustrant la confiance grandissante, face à la dégradation de la situation économique, des investisseurs dans une industrie au profil de croissance bien établi.

Si la réforme du système de santé américain assurant une meilleure couverture des soins de santé en échange d’une baisse des prix, l’autorisation des bio-similaires et l’échec de produits en développement sont autant de revers potentiels à court terme, la croissance du secteur reste forte. L’augmentation moyenne des bénéfices par actions pour les sociétés profitables s’établit à environ 20% par an pour la période 2007 – 2011 alors que les niveaux de valorisation sont au plus bas depuis 10 ans. Le rapport PER/croissance attendue en 2009 est encore inférieur à 1 quand ces entreprises, pour la plupart, bénéficient régulièrement de révisions en hausse de leurs perspectives de progression du chiffre d’affaires et des résultats grâce à la commercialisation de nouveaux traitements répondant à un besoin médical peu ou pas satisfait. Plusieurs produits à fort potentiel devraient être lancés en 2009 et contribuer à la croissance du secteur.

Dans la pharmacie et les biotechnologies, le seul moyen de pérenniser la croissance est de disposer de produits innovants protégés par des brevets solides. Lorsque l’innovation fait temporairement défaut comme aujourd’hui dans la pharmacie traditionnelle, il reste la solution des acquisitions: en 2008, alors que la bourse s’effondrait, nous avons assisté à une douzaine d’opérations financières réalisées avec une prime moyenne supérieure à 80%. La tendance se poursuit et 2009 commence avec l’offre non sollicitée d’Astellas Pharmaceuticals (Japon) sur CV Therapeutics (USA) avec une prime de 56% sur le dernier cours côté.

Les biotechnologies, qui constituent une véritable industrie de croissance, jouent un rôle défensif important pendant cette crise boursière. Toujours concentré sur des sociétés commercialisant ou développant des produits à fort potentiel, le FCP Mercure Biotech (*) devrait bénéficier de leur forte croissance et continuer de surperformer le secteur. Beaucoup de valeurs en portefeuille présentent toujours un retard important de performance qui devrait être rapidement comblé et, de l’aveu même des dirigeants d’entreprises du secteur, les fusions-acquisitions vont rester un thème majeur d’investissement cette année.

Xavier d’Ornellas, gérant du fonds Mercure Biotech

*Avertissement : Fonds géré par UBS Global Asset Management France SA et commercialisé par CCR Gestion. . Avant tout investissement, il convient de prendre connaissance des prospectus des OPCVM disponibles sur le site de l'AMF pour vérifier si les objectifs et les risques correspondent à votre profil d'investisseur.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant