CCR : Japon, après la crise, de nouvelles perspectives

le
0

Communiqué

Le Japon était bien seul dans son combat contre la déflation. L'éclatement de la bulle immobilière de la fin des années 80 avait alors condamné le pays à une longue période de croissance faible et à une alternance d'inflation timorée et de déflation, ce fléau économique à l'origine de la "décennie perdue" de l'archipel.

C'était avant la mondialisation de la crise née des subprimes. En 2008, les difficultés rencontrées par les autres pays développés ont nécessité une réponse collective. L'expérience du Japon a alors été déterminante pour prendre -vite et bien- les mesures destinées à éviter la déflation. Au final, le Japon bénéficiera lui-aussi des plans de relance concertés et ambitieux ainsi que des politiques monétaires accommodantes décidées par les autres pays, là où ses mesures non-conventionnelles domestiques avaient échoué.

Ce n'est pas nouveau, mais c'est un fait : la valorisation des actions est extrêmement faible au Japon, où le rapport price to book est le plus faible des marchés développés. La valorisation attractive des actifs n'est pas suffisante pour entraîner leur appréciation, mais des éléments objectifs justifient de s'intéresser de plus près aux actions japonaises. Tout d'abord, sa situation géographique met le Japon au milieu de cette Asie économiquement robuste, dont il reste l'un des principaux partenaires commerciaux. Ensuite, le blocage politique, qui a freiné le rythme des réformes au cours des dernières années, est sur le point de trouver une issue avec les élections de septembre prochain. Il est par ailleurs frappant de remarquer que les précédentes hausses des indices japonais coïncident avec la mise en place de réformes dans l'économie. En 1999, après la crise asiatique, en 2005, après la dernière récession. Graphiquement, le croisement de moyennes mobiles confirme le bon timing et renforce le sentiment d'amélioration des perspectives du marché japonais. La volatilité baisse et incite à prendre davantage de risque dans les portefeuilles diversifiés. Pourquoi pas sur le Japon ?

Julien Vincenti, gérant pôle allocation d’actifs


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant