CCR AM: Le risque systémique a disparu...

le
0
Communiqué

... mais la perspective de croissance durable du marché actions reste incertaine...

La faillite de Lehman Brothers, le 15 septembre 2008 a provoqué une chute considérable du marché actions. Environ un an et demi après, début mars, celui-ci a entamé un rebond important, sans pour autant retrouver son niveau antérieur : alors que l’indice S&P500 valait 1250 avant la faillite, il vaut aujourd’hui 1166, soit environ 10% en-dessous du niveau d’avant faillite.

En revanche, les volatilités sont revenues à des niveaux semblables ou inférieurs à ceux de la veille de la faillite de la banque multinationale.

Comment expliquer ce phénomène?

Les mesures gouvernementales volontaristes de soutien au système financier, surtout aux banques, depuis le début de la crise, ont permis aux investisseurs d’écarter progressivement le risque systémique.

Cependant, les impacts de cette crise sur les moteurs principaux de la croissance, notamment les plans de relance, laissent des points d’interrogation quant à leur efficacité à long terme. Les incertitudes restent présentes sur l’emploi, la politique monétaire et surtout les déficits publics. L’hypothèse d’une croissance forte et durable est loin de faire son apparition.

Réagissez !

Ccram_contact@ubs.com

Hatem Dohni, responsable Pôle Volatilité


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant