CCR AM : La peur et la cupidité orientent les marchés...

le
0

La peur et la cupidité orientent les marchés! Ce vieux cliché longtemps occulté par la théorie financière classique retrouve de la pertinence à la lumière de la finance comportementale.

Selon la théorie classique, les acteurs économiques sont des automates rationnels et les prix s'ajustent rapidement sur le marché en fonction de l'évolution de facteurs fondamentaux. La finance comportementale, en revanche, s'attache à mettre en évidence et à comprendre l'irrationalité des individus et son impact sur les marchés. Grâce à des expériences de psychologie cognitive, elle identifie des biais de raisonnement systématiques potentiellement désastreux pour les investisseurs. Ces biais peuvent découler de l'aversion naturelle aux pertes qui peut pousser, par exemple, à prendre des risques exagérés pour "se refaire". Ils peuvent être émotionnels ou liés aux raccourcis de raisonnement utilisés par le cerveau pour prendre des décisions rapides. A l'échelle du marché leur accumulation est susceptible d'écarter le marché de sa valeur fondamentale économique jusqu'à créer des tendances ou des bulles.

Quelles leçons d'investissement pouvons-nous en tirer?

Premièrement, il faut être capable de se protéger de ses propres émotions. Pour cela, il faut se définir des règles d'investissement à l'avance et s'y tenir rigoureusement.

Ensuite, il faut tenir compte des tendances du marché. En effet, prendre position selon une analyse purement fondamentale contredisant la tendance peut être très risqué car comme l'a dit Keynes, "le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable".

Enfin, les périodes extrêmes telles que les bulles et les krachs sont plus fréquentes et plus importantes que ne le suppose la théorie financière classique. La mesure et l'encadrement du risque en période normale (par exemple en limitant la volatilité d'un portefeuille par la diversification) s'avère donc insuffisante. Elle peut être complétée par une approche plus radicale pour traverser les périodes extrêmes de baisse en déterminant systématiquement des seuils de vente en cas de baisse (stop-loss).

Ces principes, nous les appliquons concrètement dans CCR Flex Croissance (FR0010626853). C'est un fonds flexible (0 à 100% d'actions) qui associe une allocation de conviction (une équipe de gérants sélectionne les fonds et les thématiques d'investissement à privilégier) à un dispositif rigoureux inspiré de la finance comportementale. Nous utilisons des indicateurs systématiques pour potentiellement couvrir l'exposition actions du fonds ou identifier les tendances haussières de long terme. Ces indicateurs sont un contrepoids objectif aux gérants et permettent d'éviter les pièges mis en lumière par la finance comportementale.

Romain Lahoste

Gérant Allocation d’actifs


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant