CCR AM : Faut-il avoir du Japon en portefeuille ?

le
0

Les éléments négatifs sur le Japon sont suffisamment sérieux pour se poser la question du maintien en portefeuille de cette zone (surtout après un parcours positif en euros de l’ordre de 7%) : le yen fort handicape lourdement les exportatrices et la démographie du pays -ce n’est pas un scoop- est défavorable à l’économie. De plus, l’importance de la dette inquiète toujours, à l’heure où un nouveau plan de relance est envisagé par les autorités.

Cependant, des arguments objectifs tout aussi sérieux plaident en faveur d’une exposition raisonnable aux actions de l’archipel. Tout d’abord, la valorisation du marché demeure extrêmement attractive avec un Price to book très faible (proche de 1). La dynamique des résultats est très favorable (+300% sur le dernier trimestre) avec une bonne rentabilité des fonds propres (~8%) à rapprocher de taux d’intérêt proches de zéro. Le yen reste cependant un gros problème. L’appréciation de la devise s’explique par la politique monétaire du Japon, la plus restrictive des pays du G5 : depuis 2007, la masse monétaire n’a pas progressé contrairement à celle des autres puissances (US, EMU, UK et Suisse). Toute intervention de la BoJ sur la politique monétaire pourrait donc avoir un effet positif et justement, une intervention vient d’avoir lieu ce 15 septembre… La précédente intervention de la BoJ remonte à 2004 ; elle fut suivie d’une forte appréciation des marchés. Mais l’élément le plus favorable pour l’actionnaire est l’éventualité d’une adaptation de la fiscalité avec une remontée de la TVA inéluctable et une diminution de l’impôt sur les sociétés qui est de 40%, et qui pourrait s’aligner à terme sur la moyenne des pays environnants (~30%).

En conclusion, une exposition raisonnable au marché japonais fait du sens dans un portefeuille globalement diversifié, comme nous le faisons dans nos fonds CCR Opportunités Monde 50 et CCR Opportunités Monde 100. Le niveau du yen nous fait cependant privilégier les supports qui ont la faculté de couvrir le risque de change.

Julien Vincenti, Gérant Allocation d’actifs

CCR Asset Management


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant