Cazeneuve veut «redonner du souffle au débat» sur l'UE

le
0
À la veille du vote sur le traité budgétaire, mardi, à l'Assemblée nationale, le ministre des Affaires européennes, Bernard Cazeneuve, a le sentiment d'avoir fait le maximum pour atteindre l'objectif gouvernemental : faire voter le traité avec une majorité de gauche.

Il est serein, en apparence tout au moins. À la veille du vote sur le traité budgétaire, mardi, à l'Assemblée nationale, Bernard Cazeneuve se refusait à tout pronostic. Celui qui se qualifie volontiers de «grand soutier» des Affaires européennes a le sentiment d'avoir fait le maximum pour atteindre l'objectif gouvernemental: faire voter le traité avec une majorité de gauche. Un «affichage que nous souhaitons car notre politique européenne est radicalement différente de celle qui précède», affirme-t-il. «On verra bien...», lâche-t-il seulement. Et promis juré, il n'a pas passé un seul coup de fil lundi pour rallier in extremis d'éventuels «nonistes» socialistes ou Verts récalcitrants. D'ailleurs, il était lundi sur un autre front, au Conseil de l'Europe à Strasbourg, représentant François Hollande à l'ouverture du premier Forum mondial de la démocratie, aux côtés de Ban Ki-moon. L'occasion pour lui de se livrer à un exercice qu'il affectionne, les

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant