Cazeneuve réplique à Le Pen et Fillon sur la sécurité

le
56
CAZENEUVE RÉPLIQUE À LE PEN ET FILLON SUR LA SÉCURITÉ
CAZENEUVE RÉPLIQUE À LE PEN ET FILLON SUR LA SÉCURITÉ

PARIS (Reuters) - Le Premier ministre, Bernard Cazeneuve, a répliqué point par point vendredi aux propositions des candidats à l'élection présidentielle Marine Le Pen et François Fillon, au lendemain de la fusillade meurtrière sur les Champs-Elysées.

Dans une déclaration à Matignon, le chef du gouvernement a répliqué à la candidate du Front national, pour qui l'attaque à l'origine de la mort d'un policier témoigne du laxisme des autorités face au "terrorisme islamiste".

Marine Le Pen a notamment demandé la restauration des frontières, l'expulsion immédiate des personnes étrangères fichées "S", l'interdiction des organisations salafistes et la fermeture des mosquées islamistes.

Ce à quoi Bernard Cazeneuve a répondu que le gouvernement avait rétabli le contrôle aux frontières après les attentats du 13 novembre 2015, conduisant au refus d'entrée sur le territoire de 80.000 personnes.

Il a également rappelé que 117 personnes fichées "S" avaient été expulsées du territoire "dans le cadre de l'Etat de droit".

Dénonçant la "méconnaissance" de Marine Le Pen sur le sujet, l'ancien ministre de l'Intérieur a aussi rappelé que le Front national s'était opposé depuis cinq ans à toutes les mesures engagées par le gouvernement "sans rien proposer de sérieux ni de crédible".

La candidate cherche, "comme après chaque drame" à "instrumentaliser pour diviser" les Français, a-t-il lancé.

Bernard Cazeneuve s'en est également pris au candidat de la droite, François Fillon, en critiquant l'action de ce dernier quand il était Premier ministre.

Il a souligné que la révision des accords de Schengen avait été engagée pendant le quinquennat de François Hollande, "alors que, constamment évoquée entre 2007 et 2012, elle n'avait fait l'objet d'aucune initiative, ni avait abouti à aucun résultat" alors même que François Fillon était chef du gouvernement.

François Fillon promet la création de 10.000 postes de policiers, a poursuivi Bernard Cazeneuve.

"Comment croire sur ce sujet un candidat qui, lorsqu'il était Premier ministre, en a supprimé 13.000 dans les forces de sécurité intérieure ? " et qui annonce la suppression de 500.000 postes de fonctionnaires en 5 ans, a-t-il dit.

(Elizabeth Pineau et Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pavipier il y a 2 mois

    Il n'était pas fiché S, il n'était pas musulman. Encore un voyou qui aurait dû être interné dans un IME fermé.

  • abertoni il y a 2 mois

    Cazeneuve ,vous êtes responsable de cet attentat perpétré par l'un de vos protégés,laissé libre malgré son lourd passé judiciaire.Cazeneuve ,sur la sellette.

  • kpm745 il y a 2 mois

    Le problème de fond est le droit du sol qui permet à une population de Mahometiens d'obtenir la nationalité française

  • _rach_ il y a 2 mois

    C'est possible d'avoir une frontière européenne étanche, il faut pour cela l'exiger et mettre son poids dans la balance, ..avant d'aller en guerre, il existe des éléments de stratégie à ne pas négliger, ....avant d'aller bombardé en Syrie il était plus raisonnable d'abord de veiller à la sécurité des français, sachant qu'ils existaient des éléments radical mais il fallait pour Hollande à tout prix détourner l'attention sur ses échecs politiques

  • bearnhar il y a 2 mois

    De toute manière, les 18 premiers mois de Hollande ont été la cata de trop, on a retrouvé exactement le perfide Mitterand qui se fait élire grâce aux Communistes et les trahi deux ans après, cette attitude est un peu consubstantielle au Socialisme, ils commencent par dire que tout est de la faute des autres, pour après faire volte face.

  • bearnhar il y a 2 mois

    Youssouf Fofana est libérable en 2028, je m'y refuse, ce sinistre doit finir sa vie en prison, d'autant qu'il continue son antisémitisme en détention, il continue dans le caïdat. J'exige qu'on arrête cet humanisme déplacé avec les pires d'entre les citoyens que je ne considère même plus comme étant dignes de vivre parmi les humains.

  • bearnhar il y a 2 mois

    Avant l'intervention en Syrie, et ailleurs, nous avons toléré l'importation sur notre sol du conflit Israelo-Palestinien, et maintenant nous sommes obligés de protéger H24 des lieux de vie Juifs, sur le sol Français, et on va entériner cela pour l"éternité ? Je m'y refuse, les Juifs doivent pouvoir vivre en sécurité en France, sans êtres escortés par la police, c'est quoi ce pays ?!! Tout antisémite doit être expulsé, condamné, et fermement.

  • _rach_ il y a 2 mois

    Qu'elle était vraiment la raison de Hollande derrière les bombardements en Syrie ??? Posez-vous là....Si ce n'était pas pour masqué ses échecs en politiques (promesses, impôts), c'était quoi la raison valable de défendre l'opposition syrienne ? suffisait de passer des armes la nuit... pas besoin de se mouiller au grand jour, résultat le revolver s'est retourné contre nous, mais lui Hollande continue d'aller très bien, rendra des comptes devant le tribunal du peuple

  • bearnhar il y a 2 mois

    rach : c'est pas forcément l'intervention en Syrie qui a amené ce que nous vivons, c'est d'entrer en guerre en laissant la gestion de nos frontières Shenguen à des pays incapables d'en assurer la charge, Grèce, etc...Nous avons cru cette schyzo possible : êtres en guerre avec toutes ses conséquences, et à la fois en paix avec économie ouverte, frontières ouvertes, etc...Si ça se trouve, c'est juste pas possible ?

  • bearnhar il y a 2 mois

    Il fut un temps où toucher à un policier était sanctionné de manière implacable, à plus forte raison attenter à sa vie, ces politiques peuvent-ils nous dire à quand remonte ce laxisme, quelles excuses trouvent-on à ces gens, et sur l'instruction de qui ? Faut pas être trop dur avec les gens qui tuent, c'est ça, ils deviendraient des fauves ? C'est vrai qu'avant incarcération, des fauves, ils n'en sont pas, des gens qui cherchent à tuer sont encore " civilisés "...