Cazeneuve : "Moi, Premier ministre, c'est de la carabistouille !"

le
1
Après l'Intérieur, les Affaires européennes et le Budget, Bernard Cazeneuve hérite de Matignon pour cinq mois.
Après l'Intérieur, les Affaires européennes et le Budget, Bernard Cazeneuve hérite de Matignon pour cinq mois.

Il devait inaugurer en fin de matinée le service central des armes à Nanterre. Mais Bernard Cazeneuve a été appelé par François Hollande à la tête du gouvernement. L'ancien maire de Cherbourg prend les rênes de Matignon pour cinq mois après avoir dirigé trois ministères (Affaires européennes, Budget, Intérieur). Il y a laissé la marque d'un homme réactif, à la fois austère, rigoureux et bon professionnel qui connaît parfaitement ses dossiers.

« Bernard Cazeneuve, vice-Premier ministre », titrait Le Point en septembre 2015. « Mais c'est de la folie ! Moi, Premier ministre, ça n'existe pas. C'est de la carabistouille ! » répondait à l'époque le premier flic de France. Il ne devrait pas avoir trop de mal à tenir Matignon jusqu'à la fin du quinquennat pour deux raisons : d'abord, plus aucune réforme d'envergure n'est à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale ; ensuite, Bernard Cazeneuve, encensé hier par la droite, a connu d'innombrables polémiques place Beauvau et y a

survécu.

Lire aussi : « Cazeneuve, le bon élève à l'épreuve »

Critiqué par les défenseurs des libertés individuelles

Crash de Germanwings, démantèlement du camp de Calais, attentats en série et projets d'attentats déjoués... Bernard Cazeneuve s'est imposé au fil des mois à l'Intérieur...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 6 déc 2016 à 11:42

    L'art d'augmenter la retraite de ce ministre. Si FH avait logiquement démissionné, on n'en serait pas réduit à mettre en place un fantoche qui n'aura strictement rien à faire en 5 mois. C'est désolant.