Cazeneuve lance des mesures contre UberPop, les taxis restent mobilisés

le , mis à jour à 01:51
228
Cazeneuve lance des mesures contre UberPop, les taxis restent mobilisés
Cazeneuve lance des mesures contre UberPop, les taxis restent mobilisés

Environ 3 000 chauffeurs de taxis en colère ont manifesté dans toute la France ce jeudi afin de dénoncer ce qu'ils appellent la «concurrence sauvage» de l'application mobile UberPop. Mais certains rassemblements ont été très violents, se transformant parfois en lynchage public de chauffeurs de VTC, qui n'ont pourtant rien à voir avec l'application UberPop. 

Plusieurs incidents ont ainsi été signalés par les reporters du «Parisien - Aujourd'hui en France» près des aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle (Val-d'Oise) et Orly (Val-de-Marne), mais aussi au niveau de la porte Maillot et sur le périphérique parisien. Les CRS ont dû intervenir et charger les groupes de taxis violents. Dans Paris, des rassemblements ont eu lieu devant les gares du Nord, de Lyon et Montparnasse, ainsi que place Denfert-Rochereau. D'autres manifestations ont eu lieu en France, à Nice, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Lyon et Lille, où les situations étaient plus calmes.

L'ambiance est finalement redescendue d'un cran en soirée, au moment où les représentants de taxis se réunissaient avec Bernard Cazeneuve au ministère de l'Intérieur. Ils avaient auparavant boycotté une réunion prévue dans l'après-midi à Matignon du fait de l'absence de Manuel Valls, en représentation en Amérique du Sud. 

QUESTION DU JOUR. Comprenez-vous la colère des taxis ?

Deux nouvelles réunions prévues

Au sortir de cette réunion, Bernard Cazeneuve a fait part de son soutien aux taxis dans leur combat contre UberPop, un «service illégal», qui «doit être fermé», a-t-il déclaré tout en reconnaissant que seule la justice pouvait prononcer une telle fermeture. Le ministre a, par ailleurs, annoncé la saisie immédiate de tous les véhicules UberPop pris en flagrant délit et le renforcement des contrôles fiscaux. Il a également annoncé que dix interpellations avaient eu lieu sur l'ensemble du territoire, que sept policiers ont été blessés et 70 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kram123 le vendredi 26 juin 2015 à 23:01

    vu le nombre de chômeurs..............le gvt est contre l'emploi en privilégiant une minorite de rentiers

  • renaud10 le vendredi 26 juin 2015 à 19:55

    Les Taxis ont un comportement arrièré et primaire sans parler de leur tarif et service qui est en dessous du niveau de la mer.

  • renaud10 le vendredi 26 juin 2015 à 19:48

    Qd à la décision du Gvrnt, cela montre leur faiblesse et leur incompétence. J'ai soudainement l'impression d'être passé du socialisme au communisme.

  • renaud10 le vendredi 26 juin 2015 à 19:47

    plein soutien à mlmonn4 !nous aussi avons décidé de ne plus jamais prendre de Taxis

  • mlemonn4 le vendredi 26 juin 2015 à 18:58

    Aujourd'hui, je fais campagne contre les taxis, notamment parisiens et j'invite tous les usagers à s'en détourner le plus possible quand ils le peuvent; je ne supporte plus leur arrogance, coté désagréable et mal aimable, leur roublerie; et qui plus est, ils prennent un malin plaisir à embêter les autre usagers ! alors aucun cadeau à leur faire, et surtout qu'ils ne s'avisent pas un jour de m'agresser, ils seront bien reçus, en bonne et due formeet ikls comprendraint leur douleur!

  • dotcom1 le vendredi 26 juin 2015 à 17:36

    Je propose qu'on rétablisse l'échaffaud et qu'on exécute les utilisateurs d'Uber sur simple dénonciation anonyme et citoyenne.

  • bignou56 le vendredi 26 juin 2015 à 16:57

    autant interdire le travail à tous les entrepreneurs alors,il faut etre équitable,non?

  • M7093115 le vendredi 26 juin 2015 à 16:13

    Entendu porte Maillot un chauffeur de taxi , venu manifestement de l' autre côté de la mediterranée, à une dame qui s' indignait de cette violence ( ils étaient entrain de fracasser une auto) " madame ici c'est comme en Palestine maintenant : on ne discute plus on tape "

  • saggy le vendredi 26 juin 2015 à 15:41

    les taxis c'est comme les spécialistes en médecine , moins y en a , plus c'est cher, et il faut attendre longtemps et on est mal soignés !! enfin soignés oui mais guéris non !!il faut conserver la clientèle !

  • kejocol le vendredi 26 juin 2015 à 15:37

    alors maintenant, les taxis vont attaquer IKEA et la SNCF qui se mettent ds le transport voiture de personnes meme si IKEA, officielement dit que c pour le transport des marchandises. je dis que ca fait du bien de secouer se secteur afin que les tarifs ne soient a la tete du client mais bien reglementes.