Cazeneuve et Cosse se rendent au camp de migrants de Grande-Synthe

le
1
Le camp de migrants de Grande-Synthe.
Le camp de migrants de Grande-Synthe.

Bernard Cazeneuve et Emmanuelle Cosse sont attendus ce lundi à Grande-Synthe pour sceller la gestion par l'État du camp de migrants construit par Médecins Sans Frontières. Ce sera la première visite du ministre de l'Intérieur sur le camp de Grande-Synthe, alors qu'il s'est rendu plusieurs fois déjà au camp de migrants de Calais, à une quarantaine de kilomètres.

Lire aussi notre article : Grande-Synthe : la victoire de Damien Carême

Avec la ministre du Logement, ils se rendront en milieu de journée sur le camp où ils rencontreront des exilés, les associations, des membres des forces de l'ordre... avant la signature, à l'Hôtel de ville, d'une convention tripartite entre l'État, la municipalité et l'Afeji (association nordiste luttant contre l'exclusion) portant sur la gestion du camp. Réticents au départ, les pouvoirs publics comptent désormais accompagner une fermeture progressive. Cette annonce marque une montée en puissance logique puisque le maire écologiste de Grande-Synthe, Damien Carême, avait indiqué à la mi-avril que l'État allait financer le fonctionnement du camp, pour un montant estimé à 4 millions d'euros par an. Les ministres devraient donner des précisions sur cet engagement financier, qui ne devrait toutefois pas concerner l'investissement initial de 3 millions apporté par Médecins sans frontières (MSF) et la communauté urbaine.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le lundi 30 mai 2016 à 09:13

    Plus c'est gros plus çà passe. Pourquoi se gêner ? et nous voyons des Fouquier-Tinville de barrage de pneus qui disent en souriant "si on bloque tout ils vont retirer la loi" sans se rendre compte que c'est un déni de démocratie. Les dictatures commencent comme çà.