Cavendish jette le vélo sur la ligne

le
0
Cavendish jette le vélo sur la ligne
Cavendish jette le vélo sur la ligne

Deux minutes de bonheur pour plusieurs heures d'ennui, le ratio temps/plaisir était assez faible cette après midi entre Arpajon-sur-Cère et Montauban. Au bout du bout, c'est le Manx Express qui a remporté le sprint massif. Bryan Coquard, lui, n'a pas su se placer.

"On ne devrait jamais quitter Montauban !" Voilà ce que les sprinteurs des différentes équipes du Tour de France ont du se dire après le sprint massif dans les rues du chef-lieu du Tarn-et-Garonne. Pour cette dernière étape avant Aspin et le Tourmalet, les sprinteurs ont eu la belle vie pendant un bon moment avant d'en découdre à Montauban. Un sprint massif remporté par le Manx Express, caché dans le peloton tout au long de l'étape. À partir de demain, les sprinteurs vont tirer la langue. Et vu le parcours, c'est aux quatre coins de Paris qu'on va les retrouver, éparpillés par petits bouts, façon puzzle. Froome, il s'en fait pas trop, il correctionne plus : il dynamite, il disperse, il ventile !

Arashiro, l'appel de Montauban

Le gugusse de Montauban cette après-midi, c'était Yukiya Arashiro, le Japonais de la Lampre-Merida. Un peu loin de sa terre natale d'Ishigaki, le premier japonais a avoir terminé le Tour de France, en 2009, roulait en terrain connu entre Arpajon-sur-Cère et Montauban. Il y a onze ans, alors qu'il passait sa première saison de courses en Europe, il était licencié du club de Blagnac et vivait à Toulouse, pas si loin de l'arrivée. C'est sans doute ce retour à la maison qui l'a motivé à s'échapper dans les premiers kilomètres, accompagné du rouleur tchèque de la Bora-Argon 18, Jan Bárta. Tranquilles pendant un moment, les deux hommes passent les premières difficultés sans soucis, s'envolant à plus de cinq minutes du peloton pour grimper le col des Estaques et la côte d'Aubin.

Ça rigole bien entre Kittel et Coquard ! #FRAALL#TDF pic.twitter.com/4S3RrbRmNE

— Mathilde L'Azou (@MathildeLAzou) 7 juillet 2016
Derrière, Coquard et Kittel s'envoient des vannes bras dessus bras dessous en attendant le sprint intermédiaire de Montbazens. Très actifs en tête de peloton, la BMC, Etixx, la Lotto et Dimesion Data enchaînent les relais sans se quitter d'un pouce avec pour objectif une arrivée de bonhommes à Montauban. À Montbazens, Bryan Coquard règle le peloton et sonne la chasse aux deux échappés du jour. L'écart se stabilise aux alentours de deux…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant