Cavani tueur, David Luiz sauveur

le
0
Cavani tueur, David Luiz sauveur
Cavani tueur, David Luiz sauveur

Le chevelu a sauvé son équipe en seconde mi-temps et fut l'un des rares à être au niveau face à l'APOEL Nicosie. Cavani, lui, s'est fendu d'un but de renard pour offrir les trois points au PSG. Oui, c'est un braquo.

APOEL Nicosie
Pardo (5) : Pas grand-chose à faire avant la banderille de Cavani dans les cinq dernières minutes.

Mario Sergio (5) : Le latéral portugais pensait passer une soirée compliquée face à Pastore et Maxwell. Il n'en fut rien. Bon défenseur, il a passé une soirée à la cool. Comme Daddy.

João Guilherme (5) : Le premier des quatre centraux brésiliens du match a été le plus discret. Pas vu, pas pris.

Carlão (5,5) : Un mec qui a joué avec Sébastien Roudet peut facilement voyager en Ligue des champions. Superbe sauvetage sur Lucas (47') et pas vraiment malmené par l'attaque à 100 briques du PSG.

Antoniades (/) : Blessé, il est remplacé par John Arne Riise (5), le Jérémy Mathieu scandinave qui joue un football d'un autre temps. Le mec travaille uniquement les longues touches à l'entraînement. D'ailleurs, il devient quoi, Rory Delap?

Nuno Morais (5) : Wesh Morais. Un homme que le Mou fait venir à Chelsea est forcément à l'aise en C1. Remplacé par De Vincenti, un nom à avoir roulé à la SAECO avec Gilberto Simoni.

Vinicius (5) : Une pieuvre. Un physique à squatter le poste de numéro 6 dans n'importe quelle taule parisienne U19, des jambes musclées, un cou de bœuf et de la présence. Mais zéro technique.

Tiago Gomes (6) : À un cheveu de Luiz de faire exploser le stade sur une superbe tête au cœur de la surface. Intelligent, le milieu de terrain a tenu la baraque pendant 86 minutes. Quel coffre.

Efrem (5) : Il gâche une superbe contre-attaque sur un contrôle réalisé avec une chaussure de ski, dommage car il avait énormément proposé sur son côté jusque-là.

Sheridan (6) : L'Irlandais bute sur Sirigu dès l'entame de match et réalise, dans l'ensemble, un très bon match. Plutôt remuant pour un mec d'1,96m. Teddy Sheridan, un mec qui a du rendre visite à son cousin, prisonnier politique, et qui se revendique de l'IRA. Remplacé par Djebbour, en guerre contre le monde.

Manduca (6) : Il va à 10000. Il a confisqué les reins de Thiago Motta sur une accélération côté gauche et provoqué de nombreuses sueurs froides à chaque prise de balle.
PSG
Sirigu (5) : Ses gants ont chauffé dès l'entame de match sur une frappe de Sheridan. Ensuite, il a laissé les clés de ses...






















...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant