Cavani, l'anti Zlatan ?

le
0

42 millions pour Pastore. 40 millions pour Lucas. Et le poids de ces millions dépensés qui pèsent sur les épaules de l'Argentin et du Brésilien, les empêchant d'avancer, même si Lucas monte enfin en puissance. Edinson Cavani, lui, a coûté 64 millions. Et la pression inhérente à ce transfert record pour la Ligue 1 semble couler sur lui comme les pluies automnales parisiennes sur les parapluies. L'attaquant uruguayen prouve bien qu'il est l'extraterrestre que le PSG rêvait de faire venir. Empilant but sur but, l'ancien Napolitain est l'archétype du joueur moderne. Récemment, dans le JDD, Youri Djorkaeff ne cachait pas qu'il était le joueur moderne par excellence et que s'il devait diriger une équipe, il serait le premier choix sur une liste de recrutement. Cavani ne rechigne à aucun effort, ne peste pas quand on le déplace sur un côté pour faire de la place à Ibrahimovic, défend comme onze Menez réunis, ne se plaint jamais des coups reçus et ne fait aucune déclaration polémique.

Un complément parfait d'Ibrahimovic

Pentecôtiste du Christ fervent, Edinson Cavani est surtout complémentaire d'Ibrahimovic, comme l'avait deviné Leonardo au moment d'engager les négociations il y a près d'un an. Là où le Suédois aime briller, étinceler, Cavani se plaît dans l'ombre. Boude les manifestations médiatiques et se contente des lumières des stades. L'ancien joueur de Naples a trouvé à Paris et à Neuilly, où il réside, le calme qui lui sied bien. Le gamin de Salto n'est pas venu avec l'intention belliqueuse de prendre la place du Suédois dans l'axe. Il se contente de montrer qu'il peut être utile et décisif là où Laurent Blanc le positionne. Et cela fonctionne : ses statistiques sont en adéquation avec celles qu'il avait en Italie. Et le PSG en profite, car les réalisations de Cavani sont souvent plus décisives que décoratives, Saint-Etienne ou l'Olympiakos peuvent en témoigner.

Une passion commune avec Ibra

En 2014, Edinson Cavani vivra une année importante avec le PSG comme avec l'Uruguay. En club, il continuera de former un duo dévastateur avec la star, Zlatan. En sélection, il s'associera avec un autre enfant de Salto, Luis Suarez. Suarez, Zlatan, deux stars incontrôlables passées par l'Ajax, capables de coups de génie comme de coups de folie. Bizarrement, Cavani s'épanouit auprès des deux, comme si leurs ombres respectives lui permettaient de s'accomplir totalement. Cavani, qui a montré à Naples qu'il savait aussi gérer la pression folle des supporters, démontre qu'il aime beaucoup le calme et l'obscurité. D'ailleurs un de ses pêchés mignons reste la pêche à la ligne? mais aussi la chasse. Pour une fois, il partage autre chose que son amour de collectionner les buts avec Zlatan?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant