Cavani et le SDF, comme à la maison

le
0
Cavani et le SDF, comme à la maison
Cavani et le SDF, comme à la maison

Souvent pointé du doigt depuis son arrivée au PSG, Edinson Cavani ne s'est, en revanche, jamais raté au Stade de France, où il a disputé quatre matchs, dont trois finales avec le club de la capitale. Moralité, le Matador a planté six buts dans l'enceinte du 9-3, tiré à blanc avec un fusil imaginaire et pris un carton rouge ridicule. Saint-Denis, c'est chez lui.

Lyon, une première qui compte


C'est la première finale d'Edinson Cavani avec le PSG. C'est en Coupe de la Ligue – déjà – face à l'OL. Peu de temps avant cette finale, les Parisiens s'étaient inclinés à Gerland à la sortie d'une élimination douloureuse contre Chelsea en Ligue des champions. Un match retour raté, avant lequel Cavani s'était répandu dans la presse, réclamant un poste axial. Zlatan Ibrahimović blessé, l'Uruguayen est dans l'œil du cyclone. Certains lui imputent la déroute de Stamford Bridge. Et depuis plusieurs semaines, le Matador est dans le dur. Son divorce lui pèse. Bref, au Stade de France, il a l'occasion de faire taire les critiques et il ne va pas se gêner. Le PSG l'emporte deux à un, doublé de l'ancien Napolitain en première période. Un but de renard à la suite d'un débordement de Maxwell en début de match, et un penalty dans la foulée. Le numéro 9 est décisif dans un match couperet et remporte son premier duel avec l'enceinte de Saint-Denis.

Youtube
Le PSG a sa coupe au bol

Lens, le pétard mouillé


Celui-là, il s'en souviendra longtemps, Cavani. Comme six mois auparavant, Ibrahimović est à l'infirmerie. Et cette fois, le PSG galère à lancer sa saison et reste sur deux matchs nuls en championnat. Bollaert en travaux, le PSG se déplace au Stade de France pour y jouer Lens en Ligue 1. Il faut absolument l'emporter. Alors que le score est de 2-1 en faveur du PSG, le Matador s'élance pour planter un penalty et tuer le match. Il marque, file vers le virage des Parisiens, s'agenouille, sort son fusil imaginaire et tire. Sa célébration classique, en somme. Celle qui le caractérise depuis plusieurs années. Sauf que l'arbitre du match y voit une provocation et avertit Cavani. Nicolas Rainville sort un carton jaune. Cavani ne comprend pas et proteste. Carton rouge. Bonne soirée, quoi. Quelques jours plus tard, en débloquant le sort du match contre Nicosie en Ligue des champions, Cavani célébrera son but de la…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant