Caucus démocrate dans le Nevada, primaire républicaine en Caroline du Sud

le
0
    LAS VEGAS/CHARLESTON, Caroline du Sud, 20 février (Reuters) 
- B ernie Sanders saura ce samedi dans le Nevada, lors du caucus 
démocrate, s'il peut séduire aussi les électeurs des minorités 
et contrer l'argument de sa rivale dans la course à 
l'investiture, Hillary Clinton, à en croire laquelle il ne peut 
obtenir de réel soutien en-dehors des Etats peuplés 
essentiellement de Blancs. 
    Après avoir fait pratiquement jeu égal avec l'ex-secrétaire 
d'Etat dans le caucus de l'Iowa, puis après l'avoir nettement 
battue lors de la toute première primaire, dans le New Hampshire 
- deux Etats à population essentiellement blanche -, Sanders, 
qui incarne l'aile gauche du Parti démocrate, aura l'occasion de 
prouver s'il peut attirer à lui le vote des Noirs et des 
hispaniques et, si tel est le cas, faire bonne figure aussi dans 
des Etats à population mêlée, en vue de la désignation du 
candidat du Parti de l'âne pour la présidentielle du 8 novembre. 
    Les républicains votent eux aussi, ce samedi, lors de leur 
primaire en Caroline du Sud, et les sondages laissent penser que 
Donald Trump confortera son avance, Ted Cruz et Marco Rubio 
rivalisant pour la deuxième place. 
    Dans le Nevada, les Hispaniques et les Afro-Américains ont 
représenté près d'un tiers de l'électorat démocrate en 2008, et 
leur proportion, pense-t-on, est plus importante encore en 2016. 
L'issue de ce caucus, à en croire les rares enquêtes d'opinion 
récente, devrait être serrée entre Bernie Sanders et Hillary 
Clinton. 
    L'équipe de campagne de celle-ci assure qu'après un début 
mitigé, Hillary Clinton va passer en tête dans les Etats où la 
population est plus mêlée, qui l'ont traditionnellement soutenue 
et qui sont plus réticentes envers Bernie Sanders. 
    Mais une victoire de celui-ci dans le Nevada pourrait mettre 
à mal cette constatation et faire planer le doute sur la 
campagne de Clinton, dont, initialement, beaucoup prévoyaient 
qu'elle serait une simple promenade de santé. Un succès du 
sénateur du Vermont ferait monter les enjeux de la prochaine 
étape des primaires démocrates, le 27 février en Caroline du 
Sud. 
    Une victoire de Hillary Clinton, en revanche, portera, ne 
serait-ce que momentanément, un coup d'arrêt à la dynamique 
Sanders, qui a obtenu 22 points d'avance sur sa rivale dans le 
New Hampshire, et placerait la candidate dans de bonnes 
dispositions en vue du "super mardi", qui verra nombre d'Etats 
voter le 1er mars. 
 
 (Luciana Lopez et Steve Holland; Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant