Catholicisme : le pape décrète une Année sainte centrée sur le pardon

le
0
Catholicisme : le pape décrète une Année sainte centrée sur le pardon
Catholicisme : le pape décrète une Année sainte centrée sur le pardon

Pour le deuxième anniversaire de son pontificat, le pape François a annoncé un Jubilé extraordinaire (lire ci-dessous), ou Année sainte, centrée sur le pardon. Il confirme ainsi sa volonté réformatrice et sa main tendue pour la réintégration dans l'Eglise catholique des personnes qui «ne sont pas en règle», comme les divorcés, les homosexuels.

«J'ai pensé souvent à la manière dont l'Eglise peut rendre plus évidente sa mission d'être témoin de la miséricorde. C'est pourquoi j'ai décidé de décréter un Jubilé extraordinaire», a annoncé vendredi François lors d'une cérémonie de pénitence dans la basilique Saint-Pierre. «Si une personne est gay et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger?», avait-dit François en 2013, montrant son esprit d'ouverture.

Ce temps fort de l'Eglise qui dure une année et permet le pardon des péchés, aura lieu du 8 décembre prochain au 20 novembre 2016. Il débutera par l'ouverture de la Porte Sainte à Saint-Pierre, d'ordinaire toujours fermée.

Cinquante ans après, soutenir Vatican II

Des millions de pèlerins sont attendus pendant ces douze mois.  Ils avaient été 30 millions à affluer à Rome sous le précédent Jubilé convoqué par Jean Paul II en 1999-2000. Traditionnellement, les fidèles peuvent recevoir lors de ces pèlerinages «l'indulgence plénière» pour tous leurs péchés.

Le début de «l'Année sainte» de François coïncidera exactement avec le cinquantième anniversaire de la fin du Concile Vatican II (1962/65), qui avait lancé le chantier de l'ouverture et de la modernisation de l'Eglise. Mais certaines résistances sont tenaces sur des réformes centrales, comme l'adaptation de la liturgie en latin dans la langue parlée dans le pays ou la collégialité.

Résoudre les guerres et les conflits

Le pape veut trouver des solutions pour les personnes en situation irrégulière et insiste sur tous les cas paraissant désespérés: ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant