Caterpillar veut transférer à Grenoble des activités de Belgique

le
2
VERS UN TRANSFERT D'ACTIVITÉS DE CATERPILLAR À GRENOBLE
VERS UN TRANSFERT D'ACTIVITÉS DE CATERPILLAR À GRENOBLE

(Reuters) - Caterpillar compte fermer son usine à Gosselies, en Belgique, et transférer une partie de sa production vers son site de Grenoble, a annoncé vendredi le géant américain des équipements de construction.

Si elle est prise, cette décision pourrait se traduire par la suppression d'environ 2.000 emplois à Gosselies, où Caterpillar fabrique essentiellement des engins de chantier.

Outre Grenoble, la production serait transférée vers d'autres sites à l'extérieur de l'Europe.

"Une procédure d’information et de consultation a été entamée et pourrait aboutir à un licenciement collectif et à la fermeture du site de Gosselies", annonce Caterpillar dans un communiqué.

Cette initiative s'inscrirait dans le cadre du plan d'économies annoncé en septembre 2015 par Caterpillar, qui compte supprimer jusqu'à 10.000 emplois d'ici 2018 et envisage de consolider ou de fermer plus de 20 sites de production à travers le monde.

(Gaurika Juneja à Bangalore; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Juliette Rouillon)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4369955 il y a 3 mois

    C'est Grenoble qui va être content

  • BARIL22 il y a 3 mois

    Conséquences directes après l'amende de 13 Mio sur Apple prononcé par Bruxelles.