Caterham en trois questions

le
0
Qui est vraiment le nouveau partenaire que Renault a choisi pour la renaissance d'Alpine ?

Depuis la semaine dernière, le monde de la voiture de sport oscille entre stupéfaction et incrédulité. En cause: l'annonce officielle de la résurrection d'Alpine avec le concours de Caterham. Certes, Renault avait expliqué en mai que la relance de la marque de voitures de sport française passerait forcément par un partenariat avec un autre constructeur, mais le choix du petit artisan anglais n'a pas manqué d'interpeller. Si elle reste largement méconnue du grand public, la firme Caterham, rachetée en 2011 par l'homme d'affaires malaisien Tony Fernandes, ne manque pas d'arguments. À commencer par une certaine surface financière provenant pour une large part de la compagnie aérienne AirAsia, lancée en 2004.

Une solide expérience des petites séries

L'aventure Caterham débute en 1973 lorsque Graham Nearn rachète le droit de construire la célèbre Lotus Seven à...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant