Caterham 165 : retour aux sources

le
0
Légère, spartiate, la Caterham 165 devrait procurer des sensations de conduite inoubliables.
Légère, spartiate, la Caterham 165 devrait procurer des sensations de conduite inoubliables.

Colin Chapman, fondateur de Lotus et concepteur de la Seven originelle, aurait adoré cette Caterham 165. Héritée de la course automobile, sa philosophie en termes de conception de voiture de sport tenait en une phrase : "Augmenter la puissance rend plus rapide en ligne droite, alléger vous rend plus rapide partout". Un raisonnement que Chapman appliqua dès son premier modèle de production, la Lotus Seven Série 1, dont la version super seven de 1958 à moteur Coventry Climax ne pesait que 416 kg pour une puissance de 75 ch. 3 cylindres turbo de 81 chCaterham, petit constructeur produisant des Seven sous licence depuis 1974 et partenaire de Renault pour la production de la future Alpine, rend clairement hommage à cette philosophie avec la 165. Mais pour parvenir à alléger une auto ne pesant déjà que 525 kg pour sa version de base, il a fallu l'appliquer de manière radicale, notamment en procédant à l'amputation d'un cylindre. Le bloc 4 cylindres 1,6 litre Ford laisse ici la place à un petit 3 cylindres turbo d'origine Suzuki répondant à la réglementation japonaise appliquée aux Kei cars - petites voitures économiques fiscalement privilégiées - et ne cubant de ce fait que 658 cm3. Largement revu par Caterham, il voit sa puissance passer de 64 ch à 6 000 tr/min à 81 ch à 7 000 tr/min, et son couple de 95 à 107 Nm tout en respectant la future norme européenne Euro6.

Essieu rigide

L'essieu arrière De Dion à transmission suspendue qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant