Catastrophes naturelles : déjà 16 000 morts dans le monde en 2015

le
0
Catastrophes naturelles : déjà 16 000 morts dans le monde en 2015
Catastrophes naturelles : déjà 16 000 morts dans le monde en 2015

Canicules, tempêtes, tremblements de terre, vagues de froid... Depuis le début de l'année, les catastrophes naturelles ont fait près de 16.000 morts, contre 2.800 victimes à la même période de 2014. Selon cette étude réalisée par le réassureur allemand Munich Re, le tremblement de terre au Népal et la canicule qui a touché l'Inde et le Pakistan ont fait à eux deux quelque 12 000 morts. Pour autant, le nombre de victimes au premier semestre 2015 reste en deçà de la moyenne de 27 000 calculée sur les six premiers mois des trente dernières années.

D'un point de vue économique, le montant total des dégâts causés par les phénomènes climatiques extrêmes s'est élevé entre janvier et juin à 32 milliards d'euros, soit moins que la moyenne annuelle de 58 milliards. La facture présentées aux assureurs a, elle, représenté 11 milliards d'euros, pour une moyenne de 13 milliards ces dernières années.

«Les catastrophes naturelles dans la première moitié de l'année nous montrent une fois de plus que la vulnérabilité aux catastrophes naturelles doit être réduite, en particulier dans les pays émergents et en développement», explique l'un des responsables du réassureur. Et d'ajouter: «Dans le même temps, nous voyons comment les cycles climatiques naturels comme la phase actuelle d'El Niño peuvent avoir différentes influences sur la survenue de phénomènes météorologiques extrêmes au un niveau régional. Il est donc important de combiner les résultats de la recherche avec les tendances dans les statistiques de pertes.»

Les principaux événements dans le monde entier pour la première moitié de l'année:

Au Népal Le 25 Avril, un séisme de magnitude 7,8 cause ravage le Népal, surtout la capitale Katmandou. Un total de 8 850 personnes sont tuées, et de nombreux sites du patrimoine culturel détruits. Les pertes estimées sont de 4,1 milliards d'euros alors que seulement 128 millions d'euros étaient assurés. Ces ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant