CATANA GROUP : les investissements dans la nouvelle gamme Bali pèsent sur les comptes semestriels

le
0

(AOF) - Catana Group a creusé sa perte nette au premier semestre, clos fin février, à -2,36 millions d'euros et sa perte opérationnelle courante, passée de -520 000 à -2,22 millions d'euros. Cette dégradation des comptes s'explique notamment par les investissements décidés par le fabricant de bateaux de plaisance pour lancer sa nouvelle gamme Bali.

Ainsi, les autres achats et charges externes (salons, communication, coûts des bateaux d'exposition), les charges de personnel (notamment en proportion de la production) sont en augmentation compte tenu des efforts indispensables à cette nouvelle phase d'expansion du groupe.

Enfin, le chiffre d'affaires semestriel de Catana a reculé de 32% à 10,72 millions d'euros, peu comparable par rapport aux années précédentes compte tenu de la fin de l'activité à très faible marge de brokerage (achat/revente de bateaux).

Les ventes de bateaux neufs traduisent déjà la percée de la gamme Bali pour sa deuxième saison qui passe d'un chiffre d'affaires semestriel de 1.7 million d'euros au 28/02/15 à 5.6 millions d'euros au 29/02/16 soit à peu près le chiffre d'affaires réalisé par les Bali sur l'ensemble de l'exercice 2014/2015.

En termes de perspectives, si le résultat net 2015/2016 devrait rester à peu près similaire à celui de l'exercice précédent, la répartition entre les deux semestres sera en revanche radicalement différente et démontrera la marche en avant du modèle de rentabilité du groupe.

Alors que la perte de l'exercice précédent avait été répartie équitablement entre le semestre 1 et le semestre 2, l'essentiel de la perte 2015/2016 sera consommée sur ce premier semestre.

En effet, l'envolée du carnet de commandes enregistrée sur ce premier semestre, conjuguée à l'atteinte des encours de production cibles, permettra au groupe d'enregistrer au second semestre une croissance de plus de 70% de ses ventes de bateaux neufs permettant à ce compartiment de dépasser les 20 millions d'euros d'activité sur l'exercice (en hausse de plus de 40%), conformément au plan de marche souhaité.

Bien que toujours assortie de courbes d'apprentissages industrielles, cette forte croissance des facturations permettra au groupe d'inverser la tendance et de retrouver un EBE positif sur le second semestre.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant