Catalogne : ni indépendance, ni élections (Partie 2)

le
0

Course de vitesse ou course de lenteur ? Entre Madrid et Barcelone, on est entré en tout cas dans un poker menteur. C'est à qui prendra en premier la responsabilité du coup de force, qui poussera l'autre à la faute, qui franchira la ligne rouge en rendant irréversible la séparation - ou bien la mise au pas ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant