Catalogne : les indépendantistes menacent Madrid d'une séparation unilatérale

le
0
Catalogne : les indépendantistes menacent Madrid d'une séparation unilatérale
Catalogne : les indépendantistes menacent Madrid d'une séparation unilatérale

Les indépendantistes catalans ont haussé le ton lundi. Alors que des élections régionales vont avoir lieu fin septembre en Catalogne (la région de Barcelone au nord-est de l'Espagne), ils ont assuré lundi qu'ils étaient disposés à aller jusqu'à la déclaration unilatérale d'indépendance dans le cas où, après leur victoire aux régionales, Madrid chercherait à bloquer le processus vers une séparation de la Catalogne du reste de l'Espagne.

Après six mois de désaccords, le parti d'Artur Mas Convergence démocratique de Catalogne (CDC, centre-droit) et le principal parti d'opposition, la Gauche républicaine de Catalogne (ERC), dirigé par Oriol Junqueras, ont finalement décidé la semaine passée de s'unir pour les élections régionales du 27 septembre, dont ils veulent faire un plébiscite sur l'indépendance.

Cette candidature unifiée, avec une liste menée par les dirigeantes des associations à l'origine des manifestations en faveur de l'indépendance, vise aussi à faire barrage aux anti-libéraux de Podemos, qui ont ravi en mai la ville de Barcelone. La liste ne sera pas menée par Artur Mas, peu apprécié à gauche, mais par Raul Romeva, ex-eurodéputé écolo-communiste, issu précisément d'une des formations alliées à Podemos qui est opposé à l'indépendance mais qui promet toutefois une nouvelle Constitution reconnaissant le droit de la Catalogne à décider de son avenir.

Les indépendantistes menacent de lever eux-mêmes l'impôt

 «Si dans ce processus, l'Etat espagnol, par le biais de décisions politiques ou juridiques, bloque l'autogouvernement de Catalogne, du gouvernement ou du Parlement catalan, nous irons de l'avant avec une déclaration d'indépendance», a déclaré Raul Romeva, ancien député européen et tête de liste de la coalition indépendantiste. «On joue notre va-tout. Il n'y a plus de marge. C'est du sérieux», a-t-il encore déclaré à Barcelone où il a présenté à la presse cette liste ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant