Catalogne : le pari perdu d'Artur Mas

le
0
L'homme fort de la région ne profite guère de la progression enregistrée par les indépendantistes radicaux.

Après l'offensive indépendantiste de la Catalogne, l'Espagne contre-attaque. Madrid veut profiter du recul du président sortant, Artur Mas, pour tirer un trait sur ses projets souverainistes. Car Mas a tout misé sur sa proposition d'un référendum sur l'indépendance de la région, ou, comme il préfère le dire pour éviter d'effrayer les électeurs, d'une «consultation» sur l'institution d'un «État en propre».

En convoquant des élections anticipées, le chef de file de Convergencia i Unio (CiU, nationalistes de centre droit) comptait «rentabiliser» la manifestation qui, le 11 septembre dernier, avait mobilisé dans les rues de Barcelone des centaines de milliers de partisans de l'indépendance. Un pari risqué, dans la mesure où CiU, en 30 ans de vie politique, s'était toujours abstenue d'évoquer une rupture avec l'Espagne. Un pari perdu, comme le constate...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant