Castro fait son marché chez ses vieux alliés

le
0
De Pékin à Moscou en passant par Hanoï, la tournée internationale du président cubain a des allures de guerre froide.

À La Havane

Quand Raul Castro part faire son «marché» à l'étranger, son itinéraire a des relents de guerre froide. À Pékin pendant quatre jours, le général-président a rencontré Hu Jintao et son successeur pressenti, Xi Jinping. Il y a obtenu huit accords économiques et des prêts sans intérêts dans les domaines technologiques et de la santé. Aucun des deux gouvernements n'a donné de chiffres sur leurs montants. Le frère cadet de Fidel Castro s'est ensuite rendu jusqu'en début de semaine au Vietnam. Allié historique de Cuba, ce grand producteur de riz est un partenaire capital pour une île où les habitants se nourrissent surtout de riz. Mercredi, enfin, il était à Moscou pour des entretiens avec Vladimir Poutine. Les deux hommes ont évoqué «le développement de la coopération commerciale, économique et dans le domaine des investissements», ainsi que des «projets clés communs dans les secteurs de l'énergie, des transports et des télécommunications»,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant