Castres - Toulouse, un derby qui sent la poudre

le
0

Le stade Pierre Antoine à Castres sera à nouveau le théâtre d'un derby sous haute pression ce samedi (14h45). Le CO reçoit le Stade Toulousain dans un match décisif pour la qualification aux phases finales du Top 14.

Ce Castres - Toulouse, derby de Midi-Pyrénées, s'annonce excitant et bouillant. Une rencontre décisive dans la course au top 6 synonyme de phases finales. Un match qui va compter à l'approche de la fin du championnat car derrière, il ne restera que six journées. « Quand je vois les performances des autres équipes, celui qui me dit qu’il est sûr d’être dans les six ... sourit Ugo Mola. Cela va être une rencontre très compliquée contre une équipe qui maîtrise son sujet et qui ne s’expose pas beaucoup ».

En cas de défaite face à Toulouse, Castres serait distancé de douze points par son adversaire du jour. Mais si le CO l'emporte sans bonus offensif, il reviendra à quatre points du Stade Toulousain. « Il n’y a pas de matelas confortable, assure William Servat, l’entraîneur des avants. La fin de saison est encore loin. Nous ne sommes pas dans une situation où l’on peut commencer à regarder les résultats immédiats sur le match à venir. C’est important et évident de dire qu’il faut prendre des points dès ce samedi ».

Un calendrier chargé pour Toulouse

Les joueurs toulousains réaliseraient en cas de victoire à Pierre-Antoine une belle opération au classement. Pour cela, il faudra réussir à battre une équipe castraise solide devant et qui ne s’est inclinée que deux fois à domicile (contre Grenoble et Clermont). « Les victoires commencent devant, annonce William Servat. La conquête sera importante tout comme la performance de la ligne arrière pour essayer de faire un résultat chez nos voisins castrais ».

Le CO, qui a déjà battu le Racing 92, Toulon ou encore Montpellier, voudra accrocher à son tableau de chasse le voisin toulousain. « Les derbys, les Classicos, il y a de nombreux termes qui sont donnés, constate l’ancien talonneur international. Mais cela reste un match de rugby et ce samedi, ce sera un match de championnat ». Une façon d’enlever de la pression à son équipe, sixième et dernière qualifiée pour les phases finales. Mais Toulouse a un calendrier plus compliqué que celui des Castrais. Le Stade Toulousain recevra notamment le Racing 92 et Clermont puis se rendra à Toulon. Les joueurs de Christophe Urios n'ont qu'un déplacement à Toulon comme gros morceau de leur calendrier. Une victoire des Rouges et Noirs à Castres serait donc décisive en tout point.

Jordi Demory

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant