Castres se relance face à Toulouse

le
0

Dans un match d'une grande intensité mais gâché par la maladresse des deux équipes, Castres s'impose face au Stade Toulousain (15-9). Le CO se relance dans la course au Top 6 et prive même Toulouse du bonus défensif en fin de rencontre.

Le debrief

Il y a eu du rythme ce samedi au Stade Pierre-Antoine. Mais le match a été gâché par de nombreuses fautes de main. Castres a bien démarré la partie avec une défense agressive permettant une récupération rapide du ballon. Mais, de la même façon que les Toulousains, ils se sont heurtés à une bonne défense. A la 19eme minute, il y a eu une grosse alerte pour les hommes d’Ugo Mola. Rémi Lamerat a trouvé une brèche et a essayé de trouver à dix mètres de l’en-but Geoffrey Palis mais Gaël Fickou a réalisé un bon retour afin de gêner l’arrière Castrais, qui n’a pu se saisir correctement du ballon. C’est ensuite les Toulousains qui se sont emparés du match mais en vain malgré de bonnes intentions et du rythme. Il y avait toujours un en-avant, de l’indiscipline dans les rucks ou un manque de réussite pour espérer marquer un essai. Symbole de l’indiscipline, les deux équipes ont été pénalisées par un carton jaune. Tout d’abord, François Cros pour un croche-pied sur Rory Kockott. Quelques minutes avant, Fickou avait déjà commis le même geste. Ensuite, c’est Yannick Caballero qui a été sanctionné pour une faute au sol, jugée intentionnelle. Les buteurs se sont donc répondus dans ce premier acte avec deux pénalités de chaque côté, signées Benjamin Urdapilleta pour Castres et Sébastien Bézy pour Toulouse. Une première mi-temps rythmée donc, mais dépourvue d’essai.

Le début du second acte est marqué par la coupure de la chaîne Canal+ et l’écran noir, empêchant de nombreux supporters de suivre le match et provoquant l’ironie des twittos. Le match s’est tout de même poursuivi sur les mêmes bases, Bézy répondant au but à Urdapilleta, 9-9. Ensuite, Palis a failli, par un exploit personnel, marquer un essai finalement refusé pour un jeu déloyal sur le numéro 9 toulousain. Décidément, le sort ne voulait pas d’essai dans ce match. Le buteur Castrais a redonné l’avantage aux Tarnais. Les Toulousains ont poussé dans les dernières minutes du match avec une succession de mêlée à cinq mètres de l’en-but et avec de nombreux mauls. Les Haut-Garonnais ont trop insisté avec les avants et ont fini par perdre le ballon. Castres est alors revenu dans le camp toulousain et a marqué un drop signé Urdapilleta qui empêche les visiteurs de prendre le bonus défensif. L’opération est parfaite pour Castres. L’équipe de Cristophe Urios se relance et revient à quatre points de son adversaire du jour et du Top 6 en s'imposant finalement 15-9. Pour Toulouse, ce score laisse des regrets puisque le club perd un point précieux en vue de la course aux phases finales.

Le joueur qui a crevé l’écran

URDAPILLETA. Sans surprise, c’est le buteur qui est mis à l’honneur dans ce match sans essai. L’Argentin a réalisé un 4 sur 5 sur les pénalités et a mis ce dernier drop salvateur. Une prestation tout en sobriété.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La phrase à chaud à retenir

« Nous sommes contents car c’est une victoire importante. En plus de ça, on enlève le bonus à un concurrent au classement. » (Rémi Lamerat – Castres, au micro de Canal+)

La stat dont on se souviendra

17. Comme le nombre d’en-avants commis par les deux équipes. La maladresse était au rendez-vous à Pierre-Antoine.

Les joueurs à la loupe

Castres
PALIS a signé une performance de bonne facture en réalisant de bonnes percées dans la défense toulousaine et a très bien soulagé son équipe sur ses dégagements au pied. TULOU a fait parler sa puissance et son équipe a pu compter sur lui. LAMERAT a été aussi en vue, faisant les bons choix. La mêlée a par contre été en difficulté avec trois ballons perdus sur sa propre introduction.

Toulouse
BEZY a plutôt bien mené son équipe ce samedi. Il a été dangereux sur ses départs près des rucks pleins de malice. GALAN a, lui, assuré au poste de troisième ligne centre et a pris parfaitement la relève de Picamoles blessé. Pour son deuxième match d’affilée à l’ouverture, McALISTER a été assez transparent par rapport à sa performance la semaine passée.

La feuille de match

Top 14 (20eme journée) / CASTRES – TOULOUSE : 15-9

Stade Pierre-Antoine (11 500 spectateurs environ)
Temps sec - Pelouse correcte
Arbitre : M.Ruiz

Essais : Aucun

Transformations : Aucun

Pénalités : Urdapilleta (11eme, 22eme, 43eme, 64eme) pour Castres – Bezy (24eme, 34eme, 47eme) pour Toulouse

Drops : Urdapilleta (80eme) pour Castres

Carton jaune : Caballero (33eme) pour Castres – Cros (29eme) pour Toulouse

Cartons rouges : Aucun

Castres
Palis - Caminati, Combezou, Lamerat, D. Smith - (o) Urdapilleta, (m) Kockott - Caballero, Tulou, Bias - Capo Ortega (cap.), Gray - Tichit, Rallier, Wihongi.

Entraîneur : C. Urios

Toulouse
Médard - V. Clerc, Fritz, Fickou, Palisson - (o) McAlister, (m) S. Bezy - Cros, Galan, Camara - Maestri (cap), Tekori - Johnston, Flynn, Kakovin.

Entraîneur : U. Mola

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant