Castorama se met en ordre de bataille

le
0
Face à la crise, la filiale française de Kingfisher réduit ses ouvertures. Mais prépare la reprise.

«Hormis un léger mieux l'année dernière, depuis cinq ans le marché est exécrable. Et 2013 va encore être très mauvais.» À l'occasion de la grand-messe ­annuelle du spécialiste du bricolage à Lille, où sont exposées les inno­vations qui investiront dans les prochains mois les magasins Castorama, Philippe Tible, directeur général de l'enseigne en Europe, se veut très prudent.

Et pour cause, après un léger mieux en juillet et août (+ 4 % et + 2,2 % en valeur), le marché du bricolage dont Castorama est le deuxième acteur français est de nouveau reparti à la baisse en septembre: moins 3,15 %. Certes, la ­filiale française de l'anglais Kingfisher a réussi à faire croître ses ventes sur les six premiers mois de l'année grâce aux ouvertures de nouveaux magasins (+ 0,9 %). Il fait ainsi mieux que le marché et que son homologue anglais chez Kingfisher, B & Q (-...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant