Casques bleus en Syrie : les Européens divisés

le
0
La Ligue arabe a durci ses mesures contre le régime et a promis d'aider désormais l'opposition. Sur le terrain, les bombardements continuent mardi.

o La Russie pose ses conditions à l'envoi de casques bleus

La Russie a annoncé lundi qu'elle étudiait la proposition de la Ligue arabe de déployer une force de maintien de la paix en Syrie en coopération avec l'ONU, mais souhaite plus de précisions sur ce projet. Le chef de la diplomatie Sergueï Lavrov a précisé qu'un arrêt des violences entre forces gouvernementales et rebelles armés constitue un préalable à l'envoi d'une force de maintien de la paix.

«Nous étudions cette initiative et attendons que nos amis des pays arabes clarifient certains points», a-t-il dit, estimant que ce sera chose faite «dans les jours à venir». «Pour déployer une force de maintien de la paix, il faut l'autorisation de la partie qui la reçoit, tout d'abord. Deuxièmement, pour envoyer une mission de maintien de la paix, comme on l'appelle dans le jargon de l'ONU, il faut qu'il y ait une paix à maintenir», a jugé Sergueï Lavrov. La Russie, principal soutien avec la Chine de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant